Archives du blog

desperate house deputies

Le débat sur le « mariage pour tous » à l’Assemblée nationale fait un tabac. Je ne compte plus les hashtags #DirectAN sur mon fil d’actus Twitter. Hashtag – pardon mot-dièse – qui arrive  souvent dans les cinq premiers du classement. Incroyable ! Grâce aux chaines d’infos en continue, à la longueur des débats, aux différents rebondissements, chahuts, altercations, bref au caractère passionnel du débat, le « Direct AN » est en train de devenir la série du moment où LCP se rêve en HBO…

Rien à voir avec les interminables questions au gouvernement d’un obscur député du Cher sur l’alignement des primes européennes ou l’augmentation du prix du lait. Non, là ça dépote, ça brasse, ça sent la sueur de cravate et les coups de boule au vestiaire. On a droit à tout : les références historiques déplacées, les citations incongrues, les noms d’oiseaux, les invectives et heureusement les fous rires. Ambiance virile garantie. Ne manquent plus que les caméras dans les coulisses et les pubs autos pour concurrencer le foot. Il n’a qu’à voir NKM, un peu perdue au milieu de ces mâles vociférants, telle un moineau sur sa branche. N’est pas Taubira qui veut. Lire la suite

lois mémorielles : heureusement il y a Badinter et le Conseil constitutionnel

Comme prévu, le Conseil constitutionnel vient de censurer- c’est-à-dire de déclarer contraire à la Constitution – la loi votée récemment à l’Assemblée nationale, loi visant à pénaliser la négation des génocides reconnus comme tel par la loi. C’est clair, net et sans bavures : « La loi visant à réprimer la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi est contraire à la Constitution. » [décision n° 2012-647 DC du 28 février 2012]. Ceci a été rendu possible grâce à la saisine du conseil par 77 sénateurs et 65 députés, de gauche comme de droite, dont Chevènement, Gaymard, Hue, Jégo, Lang, Placé, Tardy. Lire la suite

lois mémorielles : on en remet une couche

Il serait grand temps d’arrêter de jouer avec la boite de Pandore !
Et il vaut le faire pour de bonnes raisons avant d’avoir à le faire pour de mauvaises… Je m’explique.

L’Assemblée Nationale viens d’adopter une proposition de loi visant à pénaliser la négation des génocides reconnus comme tel par le code pénal. C’est bien sûr le génocide arménien de 1915 dans l’Empire Ottoman qui est au coeur de cette proposition – la Turquie ne s’y est pas trompée – car elle vient à la suite de propositions similaires plus ciblées : celle de 2006 visant à pénaliser la négation de l’existence du génocide arménien, proposition votée à l’AN mais retoquée au Sénat, et celle de 2010 déposée puis refusée au Sénat.
Ces propositions déposées par des membres du PS avaient été refusées par un Sénat de droite, mais maintenant que la gauche y est majoritaire, d’aucuns se sont sans doute dits que cela pouvait peut-être enfin passer, tandis que d’autres font mine de s’y opposer alors qu’ils ont voté la loi de 2001 sur la reconnaissance du génocide arménien… Passons. Lire la suite

Voile intégral : M. Badinter, merci !

La loi qui interdit le port du voile intégral dans l’espace public vient d’être validée par le Conseil constitutionnel !
Cette dissimulation du visage sera donc interdite à une exception près : les lieux de culte. Le voile intégral ne sera donc autorisé que dans les mosquées… Ils ont de l’humour au Conseil.

Cette décision est une victoire. Mais ce n’était pas évident. Le simple fait de vouloir interdire ou légiférer sur le sujet avait déclenché toute une polémique qui a d’ailleurs permis au débat d’avoir lieu. Il a fallu ensuite qu’elle soit rédigée correctement. Puis votée à l’Assemblée Nationale et ensuite au Sénat. Or certains élus socialistes voulaient s’abstenir.
Mais un discours a tout fait basculer, celui de Robert Badinter, qui, laissant de coté les motivations politiciennes des uns et les réactions du même ordre des autres, est allé au fond du sujet et de ses enjeux.
Heureusement qu’il reste des hommes politiques de cette lucidité et de cette trempe.

Voici donc ces deux textes qui chacun dans leur genre sont beaux et émouvants.

M. Badinter, je n’ai qu’un mot à vous dire, du fond du coeur : MERCI.
Lire la suite

Voile intégral et consensus républicain (via Caroline Fourest)

WordPress vient de mettre en place sur sa plateforme de blog WordPress.com le système Reblog qui permet de publier sur son blog un extrait d’un billet d’un autre blog et de renvoyer vers lui. L’extrait, que l’on peut faire précéder d’un commentaire – comme je le fais ici – est pour l’instant le début du billet, mais l’on pourrait imaginer à l’avenir que l’on puisse choisir l’extrait à afficher. Ce système permettrait de créer très facilement un blog collectif – si cela peut intéresser certains qui envisageaient une association… – mais cela suppose que les blogs sources soient sur wordpress.com. Voici un exemple, choisi à bon escient bien sûr :

Voile intégral et consensus républicain Il faut souhaiter que ce débat, déjà trop long, s’achève sur un consensus républicain. Une partie de l’opposition a joué le jeu en votant la résolution qui condamne ce signe contraire à la dignité humaine. Le fait que des femmes le portent en étant consentantes, ou disent l’être, n’enlève rien à sa violence. Bien au contraire. Le fait d’accepter et même de défendre le droit à l’humiliation illustre la capacité de nuisance prosélyte d’une telle me … Read More

via Caroline Fourest
[tweetmeme source= « PolluxeBlog » only_single=false]

aux blogs citoyens !

Un obscur sénateur – pour ne pas dire marginal ou hurluberlu comme Authueil – un certain Jean-Louis Masson, vient de pondre une proposition de loi visant à assimiler les blogueurs non professionnels  à des directeurs de publication voir à des professionnels de l’Internet. Ce qui, dans le cadre de la LCEN de 2004 (loi pour la confiance en l’économie numérique), obligerait les blogueurs à lever leur anonymat et à afficher sur leur blog non seulement leur nom et courriel, mais aussi leur prénom, adresse et numéro de téléphone ! Cela relève d’une telle bêtise et d’une telle ignorance crasse que les bras m’en tombent ! Lire la suite

voile intégral : et si on sifflait la fin de la récré ?

femme voiléeComme souvent dans les sujets de société qui touchent aux mœurs, aux valeurs, bref à la morale, le buzz s’emballe, la polémique enfle. On hurle à la « stigmatisation« , à l’enfumage. Et ceux-la même qui nous servent le discours classique « pendant ce temps on ne parle pas de… » entretiennent la polémique en en parlant. Curieux paradoxe. Mais toutes les polémiques n’ont pas droit à leurs attaques. Ceux qui s’élèvent contre la « polémique burqa-niqab » n’ont rien dit sur la polémique « prêtres pédophiles ». Il ne me semble pas avoir vu passer un twit du style « pendant qu’on nous enfume avec les prêtres pédophiles on ne parle pas des chiffres du chômage ». Chaque buzz a ses détracteurs. Le volcan islandais a eu les siens.

La gauche a du mal avec certains sujets de société – au point d’en devenir confuse – sans doute parce qu’elle considère qu’en traitant les problèmes économiques, les autres problèmes se résoudront ensuite en cascade. C’est sans doute vrai pour ce qui relève de la misère sociale, mais pas pour ce qui relève du fanatisme idéologique ou religieux.

L’ennui avec les polémiques, c’est qu’on finit par perdre de vue le sujet de départ. Pour le voile intégral on commence à avoir une vision claire du sujet que je résumerais en quelques points à la façon de Sarkofrance : Lire la suite

le couscous oui, la charia non !

couscousFormule lapidaire s’il en est mais qui résume bien ce que je pense sur le sujet, maintes fois évoqué sur ce blog, de ce qui doit être accepté ou non en matière de société en France – ou en Europe – suite à la poussée de l’islam radical. Le couscous, oui – je pourrais aussi bien dire le hammam, le tajine ou le thé à la menthe – la charia, non, cela veut dire que l’on n’est pas obligé d’accepter toutes les coutumes au motif qu’elles sont d’origine étrangère, que l’on peut accepter et adopter sans problème celles qui sont anodines – sans pignons le thé, merci et un vin rouge avec mon couscous, svp – mais pas celles qui sont en contradiction avec nos valeurs essentielles. Comme disait Bedos dans un vieux sketch: « si les immigrés étaient anthropophages, vous leur donneriez vos gosses à bouffer ? »

Reste à définir ce que sont nos valeurs essentielles.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :