Archives du blog

Elisabeth Badinter : « Une partie de la gauche a baissé la garde devant le communautarisme »

Entrevue d’Elisabeth Badinter dans Le Monde (2 avril 2016)

La gauche a-t-elle fait fausse route face au communautarisme ?

La gauche est coupée en deux pour des raisons idéologiques respectables et des motivations politiques qui le sont moins. Ma génération a été élevée au lait du relativisme culturel de Claude Lévi-Strauss, qui nous apprit à nous défier du péché d’ethnocentrisme, à penser qu’aucune culture n’était supérieure aux autres. Dans les années 1980, le différentialisme philosophique, largement porté par les féministes américaines, est venu renforcer cette vision du monde. Les universalistes, Simone de Beauvoir en tête, pensaient que les ressemblances entre les hommes et les femmes primaient sur leurs différences. Dans les années 1980, les différentialistes insistaient au contraire sur leurs dissemblances. La collusion du relativisme culturel et du différentialisme fut dramatique et contribua à la remise en cause de l’universalité des droits de l’homme.

Vivons-nous la fin de l’universalisme ?

Nous avions pensé qu’il y avait des valeurs universelles, que les libertés individuelles et l’égalité des sexes s’appliquaient à tous les êtres humains. Or aujourd’hui une partie de la gauche est imprégnée de l’idée que toutes les cultures et traditions se valent et que nous n’avons rien à leur imposer. L’universalité des droits de l’homme est certes contestée, mais ce n’est certainement pas sa fin.

Avez-vous un souvenir précis de ce basculement idéologique ? Lire la suite

Publicités

desperate house deputies

Le débat sur le « mariage pour tous » à l’Assemblée nationale fait un tabac. Je ne compte plus les hashtags #DirectAN sur mon fil d’actus Twitter. Hashtag – pardon mot-dièse – qui arrive  souvent dans les cinq premiers du classement. Incroyable ! Grâce aux chaines d’infos en continue, à la longueur des débats, aux différents rebondissements, chahuts, altercations, bref au caractère passionnel du débat, le « Direct AN » est en train de devenir la série du moment où LCP se rêve en HBO…

Rien à voir avec les interminables questions au gouvernement d’un obscur député du Cher sur l’alignement des primes européennes ou l’augmentation du prix du lait. Non, là ça dépote, ça brasse, ça sent la sueur de cravate et les coups de boule au vestiaire. On a droit à tout : les références historiques déplacées, les citations incongrues, les noms d’oiseaux, les invectives et heureusement les fous rires. Ambiance virile garantie. Ne manquent plus que les caméras dans les coulisses et les pubs autos pour concurrencer le foot. Il n’a qu’à voir NKM, un peu perdue au milieu de ces mâles vociférants, telle un moineau sur sa branche. N’est pas Taubira qui veut. Lire la suite

lois mémorielles : heureusement il y a Badinter et le Conseil constitutionnel

Comme prévu, le Conseil constitutionnel vient de censurer- c’est-à-dire de déclarer contraire à la Constitution – la loi votée récemment à l’Assemblée nationale, loi visant à pénaliser la négation des génocides reconnus comme tel par la loi. C’est clair, net et sans bavures : « La loi visant à réprimer la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi est contraire à la Constitution. » [décision n° 2012-647 DC du 28 février 2012]. Ceci a été rendu possible grâce à la saisine du conseil par 77 sénateurs et 65 députés, de gauche comme de droite, dont Chevènement, Gaymard, Hue, Jégo, Lang, Placé, Tardy. Lire la suite

Badinter est fasciste et puis c’est tout !

Branle-bas sur le web : Badinter, de son prénom Elisabeth, est devenu un suppôt de Marine Le Pen, une « mariniste », une lepéniste, bref une fasciste. Vous ne me croyez pas ? Mais puisque je vous le dis…
Sur Médiapart on s’en émeut : « Elisabeth Badinter et la laïcité lepénisée », « je ne pouvais penser que cette philosophe soit tombée aussi bas » ; sur Politis aussi : « Badinter qui crédite (à tort) Marine Le Pen d’être la seule à défendre la laïcité », « Badinter apporte une grosse pierre à la lepénisation des esprits » !

« Lepénisation des esprits », voilà, les gros mots sont lâchées ! Mais qu’a-telle dit exactement ?
Dans un interview au Monde des religions intitulé « Un peu de Kantisme dans notre société serait bienvenu », qui évoque la fin des idéologies et le retour du religieux, en réponse à la dernière question, elle dit la chose suivante : Lire la suite

les histoires d’avion…

finissent mal, en général… pourrait-on dire en imitant les Rita Mitsuko.
Depuis quelques jours ça n’arrête pas. Cela a commencé avec Alliot-Marie et suivi avec Fillon, pour des histoires d’avions mais aussi d’invitations. La polémique enfle et ils se sentent obligés de se justifier et de prendre des décisions ubuesques. D’un point de vue moral, on sent bien qu’on leur reproche en fait deux choses différentes : d’abord, en période de crise et de restrictions budgétaires, de se comporter comme des privilégiés qui continuent à se gaver pendant que le peuple souffre, de l’autre d’accepter des cadeaux de dictateurs dont le peuple se révolte.
Ironie du hasard, je suis en train de lire Le dernier mort de Mitterrand dans lequel on voit passer les pratiques monarchiques traditionnelles de la République française, les chasses présidentielles, les réseaux de la Francafrique, les appartements de fonction du Quai Branly… Et il n’y pas si longtemps il me semble qu’on faisait l’éloge de la Mitterrandie par opposition à la Sarkozie… Lire la suite

Voile intégral : M. Badinter, merci !

La loi qui interdit le port du voile intégral dans l’espace public vient d’être validée par le Conseil constitutionnel !
Cette dissimulation du visage sera donc interdite à une exception près : les lieux de culte. Le voile intégral ne sera donc autorisé que dans les mosquées… Ils ont de l’humour au Conseil.

Cette décision est une victoire. Mais ce n’était pas évident. Le simple fait de vouloir interdire ou légiférer sur le sujet avait déclenché toute une polémique qui a d’ailleurs permis au débat d’avoir lieu. Il a fallu ensuite qu’elle soit rédigée correctement. Puis votée à l’Assemblée Nationale et ensuite au Sénat. Or certains élus socialistes voulaient s’abstenir.
Mais un discours a tout fait basculer, celui de Robert Badinter, qui, laissant de coté les motivations politiciennes des uns et les réactions du même ordre des autres, est allé au fond du sujet et de ses enjeux.
Heureusement qu’il reste des hommes politiques de cette lucidité et de cette trempe.

Voici donc ces deux textes qui chacun dans leur genre sont beaux et émouvants.

M. Badinter, je n’ai qu’un mot à vous dire, du fond du coeur : MERCI.
Lire la suite

dans la torpeur de l’été…

On prépare le maillot de bain et l’appareil photo, on déambule dans la verdure, on regarde les étoiles dans la nuit, on se douche à l’eau froide… Et on laisse passer des tas d’infos qui n’ont, semble-t-il, pas la même acuité qu’en période tempérée… Alors pour sortir de cette torpeur estivale dans laquelle le blogueur se prélasse tel un chat au creux de l’édredon, il faut que l’info vienne à lui via un commentateur qui l’apporte sur un plateau (avec 2 glaçons svp, merci !).

C’est le cas de cet éditorial d’Elisabeth Badinter paru dans Le Nouvel Obs le 9 juillet dernier : Lire la suite

procès de Charlie Hebdo (3) : le tournant



Sans doute le point de vue le plus clairvoyant sur la situation de la liberté d’expression face à l’intégrisme et le sens de ce procès.

%d blogueurs aiment cette page :