Paris nord-est, le tram de l’angoisse

Malheureusement exact…

irréductiblement féministe !

IMG_1642 Canal de l’Ourcq sortie Parc de la Villette vers Pantin 

Ce dimanche après-midi-là, partie découvrir dans le prolongement du Parc de la Villette, le canal de l’Ourcq, direction Pantin et ses moulins restaurés,  je ne pensais pas en revenir aussi déprimée.

Oh la balade fut sympathique, berges piétonnières et jolis petits bateaux de location sur l’eau, le retour, en revanche, plus éprouvant.

Avant de prendre le tram du retour, direction Porte de Vincennes, je m’offre un petit arrêt dans la Cité des Sciences et de l’Industrie, quand soudain je tombe sur une petite famille, un père et ses enfants dont une fillette d’environ 9 ans, soigneusement voilée. Une enfant si jeune qui ne devrait avoir en tête que de s’amuser librement, dans ce musée ludique. Dépitée de constater une fois de plus, que si de plus en plus de femmes sont voilées, les fillettes n’échappent pas  non…

View original post 675 mots de plus

Publicités

Publié le 3 août 2017, dans politique et société. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Jean-michel

    J’ai eu moi-même plusieurs fois un peu la même expérience sur ce trajet en tramway.
    Pendant la période estivale, tout est accentué, encore plus marqué, car une grande partie de la population « normale » , Français de souche ou immigrés plutôt « intégrés », est en vacances.
    Je ne vois pas du tout de solution crédible à un horizon raisonnable. Et en allant plus loin mentalement, au-delà du raisonnable, ce que je sens est plutôt effrayant.
    Je me demande si on est pas plutôt sur une « river with no return », en pensant à la chevelure et à la voix de Marilyn Monroe et à la belle chanson du film, le bruit de la rivière …

    • En effet, c’est une peu comme une noria sans fin et la situation est bien dégradée.

%d blogueurs aiment cette page :