Archives du blog

les djihadistes ne sont pas fous !

Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, sur TV7 le 9 janvier 2015. Extraits : Lire la suite

une revue de presse pour Charlie

Articles récents

« Voilà de longues années qu’en tant que politologue, je prône la position suivante : ni amalgame, ni complaisance. J’ai toujours appelé à ne pas remplacer vigipirate par vigiarabe, et à ne pas confondre islam d’une part, islamisme radical d’autre part. En même temps, l’écœurante complaisance de certains doit cesser vis-à-vis de cette menace totalitaire qu’incarne ce dernier, dogme raciste, antisémite, liberticide et phallocrate au dernier degré. C’est toujours en affirmant unis et déterminés leurs valeurs que les démocrates l’emportent, et non en faisant preuve de lâcheté… »
Frédéric Encel, Que cesse la complaisance vis-à-vis de l’islamisme radical, Marianne, 8 janv. 2015 : http://www.marianne.net/Que-cesse-la-complaisance-vis-a-vis-de-l-islamisme-radical_a243695.html

Lire la suite

Enfin ! la gauche bien pensante se réveille

Ça y est, la gauche bien pensante se rend enfin compte que l’islam radical, l’islamisme, débouche sur un régime de type totalitaire. Fini la défense systématique de l’islam inspirée par une culpabilité occidentale mal placée, fini la notion d’« islamiste modéré », fini le relativisme de bon aloi au nom du respect de l’autre. Les faits sont têtus.
Maintenant que des islamistes ont des armes suffisamment puissantes pour conquérir un territoire et y établir un État, maintenant qu’ils peuvent y appliquer leur programme et y faire régner leur loi, on se rend compte qu’il s’agit d’un régime totalitaire théocratique : massacresdestructions de patrimoine, contrôle des femmes via le voile, persécutions des minorités, notamment chrétiennes qui ont le choix entre la conversion, la mort ou l’exil… bref l’application stricte de la loi islamique, de l’obscurantisme à l’état pur. Lire la suite

histoire dans le 93

Lu chez le privilégié, un passage qui en dit long sur l’univers mental de certains jeunes du 93. Une sorte de lecture du monde en creux [c’est moi qui rehausse en gras] :

« Lorsqu’ arrive les quelques minutes que nous consacrons en terminale générale à l’islamisme, il y a un argument que les élèves tangents sur cette question nous ressortent régulièrement : « oui, mais, Monsieur, il y a des élections en Iran. »
De nombreux élèves s’accrochent à ces élections pour croire que l’islamisme n’est pas une idéologie totalitaire.
[…] J’espère que nos jeunes, ici, tentés par l’islamisme, comprendront qu’ils soutiennent, de fait, une idéologie qui ne peut leur apporter la liberté et la démocratie. On peut prôner une idéologie totalitaire en démocratie, mais qu’on en soit au moins conscient. »

Lire la suite

c’est quoi un islamiste modéré ?

Jour d’élections législatives au Maroc. A propos du PJD (Parti de la Justice et du Développement), que ce soit dans les journaux télévisés ou dans la presse écrite, on parle d’« islamistes modérés » (idem en Turquie d’ailleurs) !! Mais c’est quoi un islamiste modéré ? Parle-t-on de fondamentalistes modérés, d’intégristes modérés, de révolutionnaires modérés, de fascistes modérés ?
On est a deux doigts de l’oxymore… A moins qu’un islamiste modéré soit un islamiste dont on parle avec modération…
Sur le même sujet : excellente émission d’Arte sur les musulmans qui disent non à l’islamisme (et qui vivent sous la menace constante des intégristes) et une tribune d’un intellectuel pakistanais dans Libération, Le silence au coeur de l’islam.

islam : de l’adversaire et de la violence

Pour compléter les articles de Sfeir et Redeker cités dans un billet précédent, voici deux article intéressants : celui d’un journaliste suisse signalé par Un swissroll et l’interview d’un écrivain qui se considère volontiers comme un « Voltaire arabe ». Le premier souligne que ce n’est pas en renoncant à notre liberté d’expression que nous aiderons l’émergence d’un islam moderne, le second rappelle que l’islamisme prend racine dans le Coran. Voici donc des extraits suivis comme d’habitude des liens vers les sources : Lire la suite

du totalitarisme…

Dans un article du Figaro, Thierry Wolton apporte deux éléments intéressants à propos du totalitarisme. Il mentionne le fait qu’une idéologie totalitaire peut bénéficier de l’adhésion populaire – élément qui a son importance s’il s’agit de la combattre – et parle à son sujet de « religion séculière » ce qui renvoie au débat d’historiens déjà cité dans un billet précédent : les régimes totalitaires du 20e siècle (fascisme, nazisme, communisme) ont fonctionné comme des religions (textes « sacrés », dogme, aspect mystique…), d’où une certaine concurrence avec celles-ci, et les historiens se posent la question de savoir s’ils les ont remplacées ou s’ils restent de nature profane… Force est de constater que pour l’islamisme la question ne se pose plus, puisque cette idéologie réussit à faire la synthèse des deux, d’où peut-être son succès : Lire la suite

islam…ismes ?

Islamisme est un terme occidental visant à faire entrer dans nos schémas de pensée un phénomène et une idéologie que l’on a du mal à cerner : il désigne un islam politique perçu comme une dérive de la religion proprement dite. Ce choix montre déjà un début d’incompréhension puisque en islam la séparation du politique et du religieux n’est pas nette et que du coté des milieux concernés il n’y a que des défenseurs ou des combattants de l’islam.
George W. Bush l’a récemment assimilé au fascisme, tandis que certains parlent d’ « islamo-fascisme ». Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :