Archives de Catégorie: livres

quand des blogueuses deviennent écrivaines

Je vais être honnête. Au début je me suis dit « allons bon, des blogueuses du MDB qui écrivent un bouquin… je vais devoir les lire, alors que j’en ai plein en retard… ».  A la faveur d’une grippe intempestive qui m’a libéré du temps, je m’y suis donc mise.

Et bien sûr j’ai commencé par le plus court, celui de Julie Gommes alias @jujusete :
« Il était une fois les révolutions ». Lire la suite

Publicités

on ne nait pas féministe, on le devient [2/2]

commander l'ouvrageIl est des livres qui servent de révélateurs. Parce qu’ils mettent des mots sur des situations vécues jusque là confusément et qu’ils leur donnent un sens. Pour Olympe ce fut La distinction de Bourdieu, me disait-elle un jour que nous étions attablées côte à côte. A son tour, le livre qu’elle vient d’écrire sous son véritable nom, « Pourquoi les femmes gagnent-elles moins que les hommes ? », pourrait appartenir à cette catégorie.

Vous vous demandez pourquoi, alors que l’égalité est inscrite dans la Constitution et dans la loi, que la société a changé depuis l’époque de votre grand-mère, vous avez l’impression d’être traitée différemment, d’être « moins égale que d’autres ». Pourquoi, alors que vous travaillez autant que votre conjoint, vous devez assumer plus de tâches domestiques. Pourquoi, alors que vous êtes compétente et sérieuse, on ne vous propose pas de promotion. Pourquoi, alors que les femmes font depuis longtemps des études supérieures de haut niveau, les milieux politiques et décisionnels sont majoritairement masculins. La réponse est là. Lire la suite

on ne nait pas féministe, on le devient [1/2]

J’avais rencontré Claudine Monteil lors d’un MDB où elle était venue nous parler de Beauvoir et de ses combats. La passion et l’énergie qu’elle mettait dans son témoignage et dans la défense de ses idées, je les ai retrouvés dans son dernier ouvrage « Simone de Beauvoir et les femmes d’aujourd’hui ».

Cet essai, qui fait le lien entre les combats d’hier et la situation actuelle, prend la forme d’une correspondance virtuelle avec Beauvoir. Pourquoi un tel choix ? La première lettre le dit avec clarté : parce que Claudine l’aime toujours, d’une amitié profonde que le temps et la séparation n’ont pas altérée depuis le premier coup de foudre en 1970.
Extraits : Lire la suite

déchaînée

Comme j’ai été harponnée (on dit « taguée » en langage de blogueur) plusieurs fois pour participer à des chaînes, je regroupe dans ce billet mes réponses.
Café-Croissant m’a demandé de citer quelques idées reçues qui me hérissent le poil, Criticus de citer six livres et Hypos de citer un livre favori ou un livre que je suis en train de lire.

Parmi les idées reçues qui m’agacent, il y a celle qui consiste à penser que les enfants sont forcément bons et innocents alors qu’ils sont comme les adultes, ni bons ni mauvais, ou les deux. A croire que les gens ont oublié leur enfance. Il y a aussi tous les préjugés sexistes mais bon, la liste serait trop longue. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :