Archives du blog

le mariage ouvert à tous : enfin !

mariage-pour-tous-voteÇa y est, c’est fait ! Le 23 avril 2013 sera une date à graver dans le marbre : l’Assemblée Nationale a rendu, par son vote, le droit au mariage universel. C’est historique.
Les homosexuels ne sont plus des citoyens de seconde zone, mais des citoyens à part entière. Merci, entre autres, au talent et à la détermination de Christiane Taubira, qui a fait hier un discours émouvant.

Concrètement, cela ne va pas bouleverser la société française : des couples homos vont se marier – ce qui constituera peut-être, comme en Belgique où la loi le permet depuis 10 ans, 5% des mariages – des hommes et des femmes vont pouvoir adopter l’enfant de leur conjoint, bénéficier du congé parental ou de la même mutuelle…

La véritable révolution est ailleurs : elle est symbolique, morale, éthique. Lire la suite

Publicités

desperate house deputies

Le débat sur le « mariage pour tous » à l’Assemblée nationale fait un tabac. Je ne compte plus les hashtags #DirectAN sur mon fil d’actus Twitter. Hashtag – pardon mot-dièse – qui arrive  souvent dans les cinq premiers du classement. Incroyable ! Grâce aux chaines d’infos en continue, à la longueur des débats, aux différents rebondissements, chahuts, altercations, bref au caractère passionnel du débat, le « Direct AN » est en train de devenir la série du moment où LCP se rêve en HBO…

Rien à voir avec les interminables questions au gouvernement d’un obscur député du Cher sur l’alignement des primes européennes ou l’augmentation du prix du lait. Non, là ça dépote, ça brasse, ça sent la sueur de cravate et les coups de boule au vestiaire. On a droit à tout : les références historiques déplacées, les citations incongrues, les noms d’oiseaux, les invectives et heureusement les fous rires. Ambiance virile garantie. Ne manquent plus que les caméras dans les coulisses et les pubs autos pour concurrencer le foot. Il n’a qu’à voir NKM, un peu perdue au milieu de ces mâles vociférants, telle un moineau sur sa branche. N’est pas Taubira qui veut. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :