sortie des urnes

Les premières cartes électorales d’analyse du 1er tour sont en ligne sur France électorale.com. Pour l’instant ces cartes sont au niveau régional, mais j’imagine que des niveaux plus fins (départements, communes) suivront. On y voit la géographie régionale de chaque tendance politique :
les abstentionnistes et le Front National sont surtout à l’Est, le Modem est à l’Ouest – facile ;-) , les Verts en ville – dans les deux premières régions urbaines, IDF et Rhône-Alpes – et à la frontière allemande, l’extrême-gauche et l’UMP partout et nulle part, le PS au Sud-Ouest – ahh… Cintegabelle -, Frêche – cet affreux raciste antisémite pour qui il faut voter afin de faire "barrage à la droite et à l’extrême-droite" – dans le talon languedocien, et les régionalistes en Bretagne. Tout se tient. Si vous ne connaissez pas bien les régions françaises vous en trouverez une description détaillée chez un de nos voisins suisses. Pour des analyses régionales on peut utilement lire des indigènes.

Pour compléter ces analyses, un sondage "sortie des urnes" du CSA apporte des infos intéressantes. A la question "pourquoi n’avez-vous pas voté ?", les trois premières réponses sont à égalité (28-29%) : "parce que cela ne changera pas grand chose à ma vie quotidienne", "parce que c’est une manière d’exprimer mon mécontentement sur la manière dont vont les choses en France", "parce que je ne m’intéresse pas à la politique". Donc désintérêt du politique en général, protestation et non identification des enjeux. Tout est dit ou presque, car il y a aussi les "abstentionnistes volontaires" qui ne trouvent par leur voie, au 1er ou au 2nd tour.

Par ailleurs pour ce qui est des souhaits d’alliance d’Europe Ecologie, 43% des sondés souhaitent qu’EE se maintienne au 2nd tour ; ce pourcentage est de 61% chez ceux qui ont voté EE. Je suis assez d’accord avec cette opinion, sinon à quoi ça sert que la proportionnelle elle se décarcasse !
Enfin une curiosité : 4% des personnes ayant voté pour l’extrême-gauche ont l’intention de voter FN au 2nd tour et réciproquement 6% des personnes ayant voté FN voteront extrême-gauche… c’est ce qui s’appelle prendre le vote par les deux bouts ;-)


Votez pour cet article Voter !

About these ads

Publié le 16 mars 2010, dans politique et société, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Ton lien vers la Suisse est HS.

  2. Oups… C’est réparé.

  3. Ce qui m’a marqué dans le sondage CSA, c’est, à la dernière page, la case : "vote 1er tour : une liste EE"/ "intention de vote 2nd tour : liste de droite". Seulement 5%. Alors que c’est un peu le seul espoir des patrons de l’UMP…

  4. C’est le même % pour les abstentionnistes du 1er tour ;-)

  5. "ce pourcentage est de 61% chez ceux qui ont voté EE." Très instructif, merci. Quand on pense qu’EE a été claire depuis le début sur son intention de fusionner derrière les listes de gauche (ou devant le cas échéant) cela montre la difficulté à faire rentrer l’électeur dans le schéma défini par la loi électorale "la proportionnelle par liste, sauf que non, entre les deux tours tout change en 36 h et attention, prime de 25% assurant le contrôle de l’assemblée à la liste arrivée en tête".

    Le changement de mode de scrutin en 2014 sera en soi une bonne chose …

    … sauf qu’il y en aurait un encore pire : celui que les médias nous annoncent comme prévu par l’UMP et l’Elysée ! Un scrutin uninominal à un tour qui compte en même temps comme critère d’attribution de quelques sièges à la proportionnelle, bref le beurre pour l’UMP et l’argent du beurre pour l’UMP, sauf pour le PS à devenir le premier parti en zones rurales ;-)

  6. En effet tout change en quelques jours (le coup du passe navigo unique accepté par Huchon alors qu’il était contre ! … ) et ça fait une peu foire aux programmes et aux places, tractation d’appareil vite fait mal fait, entre la poire et le fromage.

    C’est l’effet pervers de ce mode de scrutin qui tire trop du coté majoritaire (double seuil à 5 et 10%, prime de 25% des sièges à la liste en tête au 2nd tour…). La loi électorale devrait plutôt se rapprocher des électeurs…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 825 autres abonnés