c’est quoi un islamiste modéré ?

Jour d’élections législatives au Maroc. A propos du PJD (Parti de la Justice et du Développement), que ce soit dans les journaux télévisés ou dans la presse écrite, on parle d’« islamistes modérés » (idem en Turquie d’ailleurs) !! Mais c’est quoi un islamiste modéré ? Parle-t-on de fondamentalistes modérés, d’intégristes modérés, de révolutionnaires modérés, de fascistes modérés ?
On est a deux doigts de l’oxymore… A moins qu’un islamiste modéré soit un islamiste dont on parle avec modération…
Sur le même sujet : excellente émission d’Arte sur les musulmans qui disent non à l’islamisme (et qui vivent sous la menace constante des intégristes) et une tribune d’un intellectuel pakistanais dans Libération, Le silence au coeur de l’islam.

Publié le 7 septembre 2007, dans BEST OF, mots, politique et société, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 11 Commentaires.

  1. salut,
    bravo pour ce billet plein de bon sens. J’ai bondi en lisant les journaux, et en écoutant la radio ce matin d’entendre parler d’Islamiste modéré. Ton billet, et les liens que tu donnes permettent de recadrer les choses…!
    à bientôt !

  2. C’est marrant, je me suis fait la même réflexion sur mon blog suite à un reportage de la télélibre…
    big up

  3. La complaisance envers une certaine idée religieuse de certains états n’a d’égale que la fougue avec laquelle on défend l’idée de la laïcité du nôtre depuis, disons, quelques siècles.

  4. Marrant de définir certains comme étant des modérés : si on les définit comme tels, y en aurait-il d’autres qui seraient différents ? Et dans quel sens alors ? Extrémistes ?
    Le fait de cloisonner/chercher à atténuer certains comportements fait que tout est possible, y compris le pire…

  5. Je ne vois pas en quoi ce serait impossible. Si ces partis renoncent à la violence et qu’ils respectent la démocratie? Interdit-on les partis d’extrême doites en Europe? Non, au non de la démocratie. ALors au nom de quoi on se permettrais de dire que ces gens n’en ont pas le droit? C’est un peu facile de clamer les valeurs de la démocratie et de l’autre côté choisir qui en a le droit..

  6. « Je ne vois pas en quoi ce serait impossible » : quoi donc ?
    « Alors au nom de quoi on se permettrait de dire que ces gens n’en ont pas le droit ? » : le droit de quoi ?

    Précision : ce billet ne propose pas d’interdire ces partis mais critique l’utilisation du terme « modéré » à leur endroit, ce avec quoi vous étes d’accord finalement puisque vous les associez implicitement à l’extrême-droite.

  7. en parlant d’islamiste qui a vu cette interview de abdelilah benkirane ? l’approche des journalistes est originale et sans a priori. intéressant comme interview : http://www.latelelibre.fr/index.php/2007/12/dans-la-tete-dun-islamiste/

  8. observateur

    La plupart des islamistes ne maitrisent pas leur religion, comment voulez-vous parler de modération ? Pire encore certains futurs cadres lisent le Coran sans compréhension !
    Remarquez la façon dont ils transmettent leurs discours. Ils crient. Ils lèvent trop la voix. Ils sont habitués à un discours unidirectionnel. Il n’y a pas de débat. Ils gangrainent les Cités universitaires. Les Caïds sont bien cachés dans ces C.U. Ils ordonnent à tous ses membres ou futurs membres de ne communiquer avec personne !!! Car il peut être un espion ! Mais ils adorent les pays des Kafir ou il y a la liberté. Est-ce que ces islamistes ont montré ce qu’ils proposent de mieux en économie, en politique, etc. ? Mis à part les apparences vestimentaires qu’est-ce qu’ils ont créé ? Ont-ils réussi une entreprise industrielle islamiste par exemple qui accorde plus d’avantages à ses salariés que les entreprises des Kafir ?! etc. Ils se prétendent toujours être des victimes pire que les juifs !!! Ils veulent être connus comme des partis politiques alors qu’ils ne s’expriment que dans les salles de prière ! Pourquoi ils n’ont pas des locaux comme les autres partis politiques ?!
    Il serait astucieux d’inviter leurs leaders à parler en public.

  9. L’assertion du correspondant précédent est fausse. Elle fait même partie des taqqiyya (exercice de tromperie religieuse) classiques de ceux qui cherchent à faire passer l’islam pour ce qu’il n’est pas : un islam « modéré », un islam de « paix et de tolérance». En fait, l’islam promet la paix lorsque « la religion sera à Allah seul », et que les non-musulmans auront été vaincus et auront disparu. Le Coran fait du djihad – qu’il se manifeste de manière ouverte, par des actes de terrorisme sanglant, ou de manière plus feutrée par de la désinformation et du terrorisme intellectuel – une obligation pour les musulmans : la paix et la tolérance que prône ce dernier ne concernent pas les non-musulmans.

    Rétablissons les faits : l’islam est tout sauf modéré, et la plupart des islamistes, au contraire, connaissent bien, et même TRES BIEN leur religion. Ben Laden connaît le Coran, les hadiths, la Sharia mieux que personne, et ses discours sont truffés de citations coraniques, toujours placées à bon escient. Ce sont eux les vrais musulmans (islamiste est une invention occidentale qui ne correspond à aucune réalité ! Islamiste = musulman). Lorsque l’islam n’est pas en position de force, il se fait passer pour « modéré » mais c’est encore du terrorisme : une forme de terrorisme intellectuel pour endormir la méfiance des non-musulmans, les tromper, et les subjuguer comme Mahomet, le « beau prophète » (1)

    (1) menteur, traitre, désinformateur, pillard, assassin, violeur, pédophile (et j’en oublie) l’a fait lui-même. Dans ce contexte, musulmans « modérés » et immodérés (islamistes et terroristes) ne sont que les deux faces d’une même pièce de monnaie, une pièce de monnaie totalitaire. Ils partagent les mêmes textes, et le même objectif : faire que la religion soit à Allah seul et se rendre maître de toute la terre.

    Seuls ceux qui sont « modérément musulman », parce qu’ils ne connaissent pas bien le coran et qu’ils se font des illusions à son sujet, parce qu’ils veulent vivre comme de paisibles citoyens en bonne entente avec leurs voisins, même non-musulmans n’ont pas ces objectifs.

    Problème, c’est que ces musulmans qui mènent une vie tranquille sont vulnérables, parce qu’ils n’ont aucune réponse islamique à opposer au message salafiste ou aux djihadistes qui disent : « Nous sommes les vrais musulmans, voilà l’islam véritable ».

  10. Certes mais l’islam n’est qu’une religion (même si elle est plus globalisante et politique que d’autres), c’est à dire un ensemble de croyances basé sur un texte considéré comme sacré que les fidèles pourraient décider d’interpréter autrement. L’intégrisme ou fondamentalisme n’est pas inévitable. C’est une question de choix. Et s’il a autant de succés c’est qu’il répond à un besoin de certitudes ou à une volonté de puissance des gens qui y adhèrent.

  11. polluxe: « Certes mais l’islam n’est qu’une religion »

    Naibed: C’est complètement faux: l’islam est d’ABORD une idéologie politique totalitaire. Si vous aviez cliqué sur le lien qui se trouve sous mon nom, vous trouverez non seulement un résumé, mais un dossier complet, fait par les meilleurs spécialistes (dont un ex-terroriste palestinien) qui démontre le contraire.
    ——–
    polluxe: « que les fidèles pourraient décider d’interpréter autrement. »

    Naibed: Sûr ! Un texte intouchable car supposé « incréé » : Mahomet recevait directement les paroles d’Allah par l’intermédiaire de l’Archange Gabriel qui les lui dictait !

    Quatorze siècles que les portes de l’ijtihâd (interprétation) sont verrouillées par différentes écoles juridiques qui ont étudié et décortiqué les textes de l’islam sous toutes ses coutures, et qui ont bâtit sur ceux-ci une théologie en béton.

    Petit résumé des « poison pills » qui rendent le Coran bel et bien irréformable:
    http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article137#forum550

    Vous me faites penser à ces « nouveaux penseurs » de l’islam, qui se présentent comme des « réformateurs » parce qu’ils blablatent autour et alentour de l’islam, sans jamais se risquer à réformer quoi que ce soit. Parce que tous savent très bien qu’il suffirait de vouloir toucher fut-ce à UN seul verset d’une seule sourate de ce texte criminogène (qui, à bien des égards, est bien pire encore que le « Mein Kampf » des nazis), pour se voir déclarer apostats et avoir illico une fatwa sur le dos.

    http://groups.google.fr/group/fr.soc.politique/msg/24c3e0e41ae53503

    ——
    polluxe: L’intégrisme ou fondamentalisme n’est pas inévitable ..[…] question de choix. Et s’il a autant de succés c’est qu’il …[snip blabla]

    Naibed: Mon conseil : renseignez-vous et étudiez sérieusement, et de manière approfondie, la question. Ca vous évitera de raconter n’importe quoi.

%d blogueurs aiment cette page :