Archives du blog

jusqu’où le cliché va-t-il se fourrer…

C’est fou la force d’un cliché, surtout quand il est ancien. Il s’insinue partout et contamine même le langage de ceux qui luttent contre lui, à leur insu ou « à l’insu de leur plein gré » comme on dit dans la pédale… Cette force d’inertie du cliché, qui reste là malgré les progrès de la connaissance, m’a toujours profondément étonné.
Ainsi dans un billet d’Olympe – que l’on ne peut soupçonner de se soumettre aux antiennes de la domination masculine – trouve-t-on la phrase suivante : « à Copenhague les femmes peuvent photographier leur vagin » ! Lire la suite

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :