Archives du blog

le dernier tabou

Voilà bientôt un mois qu’un vote historique a mis à la tête des Etats-Unis un noir (ou un métis, selon la grille de lecture que l’on adopte) montrant ainsi que le racisme n’y est plus aussi répandu que par le passé. Dans un pays où il y a seulement 13 % de noirs et 2 % de métis, cette élection n’aurait pu avoir lieu si des blancs n’avaient pas massivement voté pour Obama, lors des primaires démocrates et lors de cette élection via les grands électeurs.
Ce qui a fait le succés d’Obama, outre ses qualités personnelles, c’est qu’il n’a pas éludé la question raciale mais que pour autant il ne s’est pas positionné comme le candidat des noirs. D’où le qualificatif de positionnement « post-racial » attribué par certains. Il a su parler à tous.
Son discours fleuve prononcé à Philadelphie pendant les primaires a constitué une étape décisive : Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :