Archives du blog

osez madame !

L’association "Osez le féminisme" a le chic pour déclencher des polémiques qui font du buzz. A croire que ses militantes ont le don d’appuyer sur des talons d’Achille, des sujets qui ont l’air de rien, de détails, mais qui renvoient à un ensemble plus vaste et qui s’avèrent très douloureux.
Cette fois-ci la campagne s’appelle "Mademoiselle, la case en trop !" Et du coup le hashtag #mademoiselle fait un tabac sur Twitter : 2e place des tendances en France, au dessus de #grève !

Exactement de la même manière que pour la campagne Osez le clitoris, les réactions les plus virulentes viennent de femmes et les arguments avancés sont proches : "c’est pas important", "n’y-a-t-il pas de combat plus essentiel", "et pendant ce temps dans la corne de l’Afrique ou en Arabie Saoudite…", etc. Certaines se sentent même attaquées dans leur droit de se faire appeler "mademoiselle". Que leur dire ? Lire la suite

madame ou mademoiselle… encore ?

Quand on est fonctionnaire, on est sollicité pour représenter l’administration au sein des commissions de révision des listes électorales. Jusque là rien que de très normal. Mais quand on consulte le formulaire de candidature, on ouvre des yeux ronds comme des billes : on peut y lire les mentions de "mademoiselle" et de "nom de jeune fille" !

Quand l’administration, les services publics mais aussi les banques et autres organismes se mettront-ils en conformité avec la loi ? C’est vrai que modifier un document pdf c’est compliqué : il faut ouvrir le document original sous Word et refaire une export en pdf. Ne parlons pas de modifier les bases de données, insurmontable… Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  840 followers