Archives du blog

Touche pas à mes allocs !

Le gouvernement vient de prendre des mesures pour moduler les allocations familiales en fonction des revenus des parents. Cette mesure aura au moins le mérite de diminuer les dépenses de l’État. Mais elle a le défaut de ne pas aller au fond du sujet et de ne pas remettre à plat un système conçu au début du 20e siècle, système aujourd’hui obsolète.

Les allocations familiales ont été instaurées en 1932, afin de favoriser l’augmentation de la natalité pour compenser les effets de la 1ere guerre mondiale (1,7 M de morts, classes creuses). Ce caractère nataliste se retrouve aujourd’hui dans le mode d’attribution : le 1er enfant ne donne droit à rien – hors mis la prime de naissance mais au même titre que les autres – et le montant mensuel des allocations augmente avec le nombre d’enfants (avec 2 enfants cela revient à 64,5 € par enfant, avec 4 c’est 115 € et au-delà chaque enfant supplémentaire apporte 165 € par mois). Lire la suite

la femme est l’avenir de la planète

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution, on entend beaucoup parler de réduction des gaz à effets de serre, d’économie d’énergie, d’énergie propre, de taxe carbone. Mais il y a un sujet peu évoqué : l’augmentation de la population mondiale. Et pourtant… Comme le dit le dernier rapport de l’UNFPA (Fonds des Nations-Unies pour la population) « les gaz à effet de serre ne s’accumuleraient pas de manière si dangereuse si le nombre des habitants de la planète n’augmentait pas si rapidement ».

Réduire d’un coté la pollution ne suffira pas si dans le même temps la population mondiale continue à augmenter de manière exponentielle. Et cela concerne aussi la raréfaction des ressources naturelles, la sur-pêche, la déforestation ou l’épuisement des sols… Déjà les terres commencent à manquer et de grands pays comme la Chine, l’Inde ou l’Arabie Saoudite louent des terres en Afrique pour nourrir leur propre population. Au point que certains parlent de néo-colonisation : « Avec le phénomène de la location des terres, il n’y a que les acteurs qui changent, ce n’est plus les Européens qui vont coloniser les terres d’Afrique, mais ce sont les pays asiatiques qui mènent le jeu cette fois-ci en Afrique. »

La population est au cœur de tous ces sujets, pourquoi n’en parle-t-on jamais ? Serait-ce démodé ou tabou ? Lire la suite

si tu veux la paix, tue le mâle

mâleCe pourrait être le nouveau slogan d’un mouvement féministe extrémiste. Ou la consigne d’un éleveur de poules. Ou celle d’un berger des alpages. Mais non, pas du tout.
C’est la politique mise en place par des femmes des hauts-plateaux de Nouvelle-Guinée qui, lassées par 20 ans de guerres tribales, ont décidé de tuer tous les nouveaux nés mâles afin de réduire le nombre d’hommes et donc les guerres…
Il fallait y penser. Traiter les problèmes à la source, c’est peut-être la solution. Et comme elles n’ont sans doute pas lu Lysistrata…  ;-)
Vous croyez que j’invente ? Lisez plutôt : Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 895 autres abonnés