Archives du blog

le procès de Charlie Hebdo (2)

Voici les dessins qui constituent l’objet du délit et sont considérés par les plaignants comme « un acte délibéré d’agression visant à heurter les personnes de religion musulmane dans leur attachement communautaire à leur foi ». Formule intéressante au demeurant. « acte délibéré d’agression » : sans doute, agression par l’image contre les intégristes et ceux qui font des attentats au nom de l’islam. « attachement communautaire à leur foi » : est-ce à dire que les musulmans sont prêts à défendre leur religion et leurs coreligionnaires quelqu’en soient les dérives ? Lire la suite

Publicités

critiquer l’islam est-il du racisme ?

C’est la question de fond à laquelle devra répondre la justice, lors du procès de Charlie Hebdo, procès intenté par la mosquée de Paris et l’UOIF (entre autres) pour « injures publiques à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur religion », suite à l’affaire des caricatures de Mahomet.
Ce qui est curieux dans cette histoire, c’est que seul Charlie Hebdo est attaqué, alors que d’autres journaux avaient publié ces caricatures… Comme si on leur donnait un os à ronger. Lire la suite

le procès de Charlie Hebdo



Charlie Hebdo est poursuivi pour avoir publié en février 2006 les caricatures de Mahomet parues dans le journal danois "Jyllands-Posten". Philippe Val, directeur de la publication, revient sur l’importance de ce procès.
Où l’on apprend que le plaignant, la mosquée de Paris, sera défendue par l’avocat de Jacques Chirac… Révélateur…

les cons ça osent tout

Les 7 et 8 février aura lieu, au tribunal de grande instance de Paris, le procès de Charlie Hebdo suite à la publication l’an dernier des caricatures de Mahomet, caricatures initialement publiées dans un journal danois ; la couverture de l’hebdo (ci-contre) est aussi en cause. La mosquée de Paris et l’UOIF (auquels s’est ajoutée la ligue islamique mondiale) poursuivent Charlie Hebdo pour « injures publiques à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur religion ».
Après avoir essayé l’an dernier le blasphème dans une pétition adressée au président de la république Lire la suite

Charlie en force

Charlie Hebdo est sur tous les fronts. J’emprunte à WIL un extrait du dernier éditorial de Philippe Val :

Le leader chiite Nasrallah est un héros au sourire si doux. Il vient juste de foutre le feu à la région, mais évidemment c’est la faute d’Israël. Lire la suite

Voltaire : une provocation ?

Comme le signale Pierre Assouline la publication de la pièce de Voltaire Le fanatisme ou Mahomet le prophète, n°1 d’une nouvelle collection de poche, passe étrangement inapercue : 
« J’avais été indigné par l’asthénie des intellectuels au moment de l’affaire des caricatures du prophète, exaspéré par leur indifférence et leur paresse, dit Christian Bourgeois l’éditeur. Cette histoire avait eu un grand retentissement médiatique mais elle n’abordait pas le fond du problème. Ce qui n’est pas le cas avec Voltaire. Et pourtant, silence radio avec cette publication de son Mahomet. Les grandes plumes sont muettes. Tant de pusillanimité me déçoit sans me surprendre ».
Cette pièce programmée en Suisse il y a quelques années avait subie les attaques du Centre islamique de Genève, contraignant la mairie à retirer ses subventions… Il faut dire que cette pièce dérange par sa résonnance très actuelle : « si à travers l’islam Voltaire s’en est pris à tous les fanatismes, sa pièce militante résonne encore comme la dénonciation de l’instrumentalisation du sentiment religieux au service d’une volonté de puissance et de domination ». Soit une remise en cause du panislamisme actuel, comme en d’autres temps il y eut le pangermanisme

Ayaan Hirsi Ali s’en va

Pour avoir menti afin d’obtenir le droit d’asile Ayaan Hirsi Ali, la députée néerlandaise d’origine somalienne, va sans doute partir aux Etats-Unis. Dommage…
Il faut dire que cette figure de la lutte contre l’islam radical dérange par sa liberté de ton : « Modèle d’intégration, Hirsi Ali reste un corps étranger. Aussi populaire qu’elle compte d’ennemis. La plupart des 900 000 musulmans des Pays-Bas détestent la brutalité de ses coups de boutoir contre l’islam. Quant à l’establishment politique, il s’agace qu’une étrangère s’acharne à démolir les derniers pans de la vitrine du modèle multiculturel néerlandais. » (Libération, 15-07-05).
Car elle se réclame d’une laïcité à la française, défend la liberté d’expression, le droit des femmes et des homosexuels, dénonce le relativisme culturel et l’islam politique. Objet de menaces, elle vivait sous protection policière, ce qui génait ses voisins… Son intervention la plus connue est le discours prononcé à Berlin le 9 février 2006 suite à l’affaire des caricatures : Lire la suite

expo à risque

L’affaire des caricatures n’arrête pas de rebondir : un café de Belleville la mer à boire qui expose les caricatures anti-religieuses de collaborateurs de Charlie Hebdo a été vandalisé par des « jeunes » du quartier. Ce fait divers est signalé par Libération :

Extrait : « Ils avaient des barres en acier et des bâtons, raconte Marika. Ils ont cassé quelques cadres. » Patrons et clients s’interposent. Les gamins filent. « Ils sont partis chercher les grands frères », poursuit Marika. En début de soirée, les aînés font leur apparition et semblent conciliants : « C’est pas bien ce que les petits vous ont fait. » Puis soudain menaçants : « Vous êtes ici chez nous, vous devez faire ce qu’on veut. On va aller chercher les Frères musulmans de Belleville, qui vont vous régler votre compte. Nous, on est gentils, mais on vous prévient que le bar va brûler et vous l’aurez bien cherché. » Marianne, Marika et Zayed tentent de faire de la pédagogie, parlent liberté de conscience et d’expression. Peine perdue. (article complet)

On est bien là dans la conquête de territoire, avec collusion entre délinquance et extrémisme… Que pèsent les mots face aux barres de fer ?
L’expo a lieu jusqu’au 18 avril à la mer à boire, 3 rue des envierges dans le 20ème, métro Pyrénées.

%d blogueurs aiment cette page :