les impôts à Paris : désintox 2

Nathalie Kosciusko-Morisset a parlé un peu vite d’une hausse de 40% d’impôts locaux à Paris depuis deux mandats socialistes. Bien lui en a pris ! Car ainsi l’émission d’Arte 28 minutes s’est fendue d’une vidéo Désintox (voir ci-dessous). Et cette vidéo est bigrement intéressante.

On y apprend que depuis 2001 – arrivée de Delanöé à la mairie – la taxe d’habitation a augmenté de 20% et la taxe foncière de 70%. Ce qui est pire que l’annonce de NKM !

Mon cas personnel confirme peu ou prou cela : depuis 2004 – date depuis laquelle j’habite le même appartement dans un arrondissement « populaire » de la capitale – la taxe d’habitation a augmenté de 40,4% et la taxe foncière de 64,3%, ce qui est beaucoup (voir tableau ci-dessous).

L’évolution des augmentations annuelles est aussi très intéressante ; si elles se situent en général entre 2% et 4% par an, trois années font exception à la règle : 2008 (augmentation < 2%), 2009 (très forte augmentation) et 2010 (augmentation > 8%). On se rappellera que 2008 était une année de fin de mandat et d’élection tandis que 2009 et 2010 correspondaient au début du mandat…

taxes-paris

Les impôts locaux comportent aussi une part départementale et régionale, mais j’espère que la nouvelle maire  – puisque ce sera une femme sauf transformation inattendue – optera pour la modération fiscale et ne tombera pas dans la manip facile qui consiste à augmenter fortement les taxes en début de mandat… A bon entendeur.

Publié le 2 octobre 2013, dans politique et société, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. « Le taux reste le 2eme plus faible parmi les 50 plus grandes villes de France ».
    Vraiment les Français ou qu’ils habitent aiment se plaindre.

%d blogueurs aiment cette page :