Une blogueuse dans la farine

Le saviez-vous ? La personne qui a jeté de la farine mercredi sur François Hollande est une blogueuse !
Je vois certains venir : « ça c’est bien un truc de fille ! ». Car qui dit farine dit gâteau, goûter, enfants, cuisine et donc femme… Et bien non ! Détrompez-vous, ce n’est pas un truc de fille, c’est avant tout un truc de gauche ! Contrairement à l »entartage qui est un truc de droite, car pour faire une tarte il faut un four, pour avoir un four il faut un logement, pour avoir un logement il faut être riche. La farine, elle, est accessible à tous : il suffit d’aller à l’épicerie du coin acheter un kilo de farine, ça coute un euro environ. Tout un symbole.

Cette agresseuse est à gauche, comme Hollande. C’est donc une agression d’extrême-gauche. [Si vous ne suivez pas mon raisonnement, allez faire un tour sur Marmiton.fr, respirez un bon coup, puis revenez.] Mais le positionnement sur l’échiquier politique n’est pas le plus important. Le plus important c’est que l’agresseuse est une blogueuse, mal-logée de surcroit, ce qui explique son choix d’intervenir lors de la conférence sur le mal-logement. Tout se tient. A noter que l’on inclut dans cette notion le fait de vivre dans un logement insalubre ou trop petit, dans le logement d’un tiers ainsi que le fait de ne pas avoir de logement du tout… Il y a 3,6 millions de mal-logés, comme quoi un droit au logement sans constructions, ça ne sert à rien…

Par curiosité, je suis donc allée lire son blog intitulé « un micro sous mon oreiller ». Ça vaut le détour. Cela permet de comprendre pourquoi cette dame n’a pas fait long feu en garde à vue et a été placée rapidement dans une institution psychiatrique… Et c’est une arme anti-déprime si vous avez un coup de blues… avec des billets comme « Sur quelle planète mon portrait est-il diffusé ? » ou « Vous reconnait-on dans la rue lorsque vous changez de continent ?« . Quelques phrases sont savoureuses : « J’ai vu ma réputation se dégrader à mesure que l’industrie cinématographique faisait des recettes illégales avec des fragments de mon histoire », « Tentatives pour quitter la France qui échouent car des campagnes de diffamation sont organisées dans les pays où je me rends« …🙂

Publié le 3 février 2012, dans humour, politique et société, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 10 Commentaires.

  1. En effet, c’est…. Disons que ça fait de la peine, quand on lit tout. Ça ressemble à un exemple parfait de paranoïa. C’est impressionnant. Elle doit vivre un enfer.

  2. je suis comme toi, je suis allée voir le blog, puis j’ai lu les commentaires sur l’article du figaro, j’ai halluciné, et j’y ai trouvé ce blog là http://etouffoirdefemmes.posterous.com/ tout aussi triste que celui de l’enfarineuse.
    Maintenant c’est sur, on a beaucoup parler de l’enfarineuse; Les stats de son blog vont exploser, elle va peut etre trouver un éditeur…

  3. En effet … au mieux on se dit pas stable, au pire … délire paranoïaque…
    A part ça j’aime l’analyse farine / tarte.
    Et la chaussure alors ? Tu la situes comment ?

  4. Et bien la chaussure, en tant que coup de pied symbolique d’une propreté douteuse, je dirais que c’est anarchiste.😉

  5. Oui, apparemment, la farine, elle la sniffe aussi…😉

  6. Non, elle est de droite!
    Et pis c tout!

  7. ah ?! c’était pas pour la chandeleur et les crêpes, la farine ? décidément je ne comprends jamais rien à rien… (merci pour le lien sur le blog, je voulais justement le rechercher : elle écrit bien, dites donc, ah oui… doctorat de littérature, licence d’histoire de l’art, et prof à l’éducation nationale : je comprends mieux…). Il se pourrait bien que François Hollande lui propose un job, s’il est élu président.

  8. Au prix où est la farine !!!!

  9. Bah, les déséquilibrés qui s’en prennent aux politiciens, ce n’est pas nouveau. Et dans le genre, la farine est ce qu’il y a de moins pire.
    Imaginons que cette dame se soit approchée avec un seau de caramel, et qu’elle le lui ait renversé sur la tête en criant « ça t’apprendra, Flamby ! ». Ben son beau veston aurait été foutu. Tandis que la farine, un p’tit coup de brosse et hop !

  10. @ suzanne : ah oui, cela aurait été beaucoup plus original et plus drôle.

%d blogueurs aiment cette page :