Sarkozy… c’est fini…

Au vu de l’interview d’hier, y’a pas à tortiller : il est cuit !
Proposer en toute hâte une batterie de mesures dont la plupart ne peuvent pas être appliquées tout de suite, ce n’est pas gouverner, c’est annoncer un programme. Et si c’est un programme, pourquoi ne pas dire carrément qu’il est candidat ?

Tout ça sent la précipitation. Et cela ne servira sans doute à rien. Sarkozy tourne à vide. Il est devenu inaudible car il a épuisé son capital confiance et sympathie. Il  En fait la politique c’est comme le soleil : quand on a épuisé son capital on prend des coups pour rien et on s’expose au mélanome…

Allez, une petite chanson pour sa route :

Publié le 30 janvier 2012, dans politique et société, sons, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. et ce sera sans regret … ha! la vache ! …

  2. Bonne nuit les petits !

  3. fini ?!… si seulement dieu pouvait te donner raison, malheureusement je pense que tout est fait pour qu’on se le retape encore cinq années, les jeux ne sont pas faits mais bon… je ne crois pas à un sursaut à gauche ou au centre, à moins que…

%d blogueurs aiment cette page :