Badinter est fasciste et puis c’est tout !

Branle-bas sur le web : Badinter, de son prénom Elisabeth, est devenu un suppôt de Marine Le Pen, une "mariniste", une lepéniste, bref une fasciste. Vous ne me croyez pas ? Mais puisque je vous le dis…
Sur Médiapart on s’en émeut : "Elisabeth Badinter et la laïcité lepénisée", "je ne pouvais penser que cette philosophe soit tombée aussi bas" ; sur Politis aussi : "Badinter qui crédite (à tort) Marine Le Pen d’être la seule à défendre la laïcité", "Badinter apporte une grosse pierre à la lepénisation des esprits" !

"Lepénisation des esprits", voilà, les gros mots sont lâchées ! Mais qu’a-telle dit exactement ?
Dans un interview au Monde des religions intitulé "Un peu de Kantisme dans notre société serait bienvenu", qui évoque la fin des idéologies et le retour du religieux, en réponse à la dernière question, elle dit la chose suivante :

Quels sont, selon vous, les combats à mener les prochaines années ?

En dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité. Au sein de la gauche, le combat a été complètement abandonné, si ce n’est par Manuel Valls. La gauche a laissé s’installer l’équation suivante : défense de la laïcité égale racisme. Cela est tragique. Je me bats aussi pour l’égalité des sexes, la gestation pour autrui, l’adoption par les couples homosexuels. Le retard de nos représentants sur ces questions est d’une part lié à la sacralisation de la nature et, d’autre part, à la vitesse des changements sociétaux.

On voit bien que c’est la fin de l’interview, que la réponse est rapide et peu développée. En lisant cela, je comprends très bien ce qu’elle a voulu dire : elle critique une certaine gauche qui ne défend plus la laïcité et qui a abandonné ce thème – ou du moins ce mot – à Marine Le Pen. Parce qu’effectivement, pour une certaine gauche, tout ce qui vient des populations originaires d’Afrique ou d’Afrique du Nord est intouchable, non critiquable – dont la religion – dans une sorte de prime à l’exotisme ou de culpabilité post-coloniale… Bref, Badinter déplore cette situation. Elle ne dit en aucun cas que Marine Le Pen défend vraiment la laïcité. C’est un procès d’intention qu’on lui fait. En toute mauvaise foi.

Ailleurs dans l’interview, elle dit aussi :

Croire en Dieu doit rester une affaire intime, une pratique intériorisée. L’excès d’extériorisation du religieux, les rituels qui deviennent sacro-saints, le renfermement sur sa communauté à l’exclusion des autres groupes, est profondément contraire à mon universalisme, à ma philosophie avant tout fondée sur la conviction que nos ressemblances nous unissent.

Aie ! Gross malheur ! Marine Le Pen aussi a dit qu’il fallait que la religion reste une affaire privée !
Par un syllogisme simpliste on peut donc en déduire que Badinter est lepéniste. Alors qu’on pourrait se poser la question inverse : Marine Le Pen (MLP) devient-elle vraiment laïque alors que son mouvement a toujours été proche des catholiques intégristes ? Est-ce une posture, une stratégie ? Mais bien sûr, une certaine gauche ne se pose pas cette question et préfère tomber à bras raccourcis sur Badinter. En même temps c’est logique, puisque c’est elle que Badinter attaque. Diaboliser l’autre avec des attaques simplistes permet aussi de ne pas se remettre en question.

Le problème de fond, c’est que depuis 30 ans environ, de nombreux thèmes, de nombreux mots, ont été abandonnés par la gauche et recyclés par l’extrême-droite, qui telle un aspirateur à tabous, récupère tout ce qui traine : immigration, insécurité, nation et maintenant laïcité…
Là où cela va devient cocasse, c’est que MLP oriente maintenant son parti vers la critique de la mondialisation, des délocalisations, du capitalisme financier : doit-on en déduire que Mélenchon ou Montebourg se lepénisent ? Bien évidemment non. Mais voilà ce qu’il arrive quand on ne veut pas traiter du fond et qu’on préfère adopter des postures ou prononcer des anathèmes.

Badinter a donc dû se justifier et apporter des précisions :

Marine Le Pen n’est pas laïque. Elle a mis la main sur un mot, laïcité, mais elle reste étrangère au combat laïque. Sa laïcité à deux vitesses ne s’appliquerait qu’aux seuls musulmans. Elle veut supprimer totalement l’islam et les musulmans de l’espace public. En réalité, elle habille et maquille les obsessions et les ostracismes traditionnels du FN avec un mot républicain. Je ne suis pas dupe, et je n’ai rien à voir avec ça, ni avec les fachos de Riposte laïque ! [Source].

Le problème avec ces polémiques idiotes, c’est qu’on perd de vue le fond et qu’à cause du petit jeu de la diabolisation systématique, certains combats sont dans l’impasse comme le souligne judicieusement Askolovitch dans Le Point : "L’impasse actuelle du combat laïque, mis à mal par la "laïcité ouverte" chère à Nicolas Sarkozy, puis par le refus de la gauche de voter la loi contre le niqab, et désormais pollué par la communication frontiste. Et la capacité qu’aura le Front national à rendre crédible sa cosmétique laïque et républicaine."

Heureusement que sur le terrain, il y a des gens courageux qui se battent comme la directrice de la crèche Baby Lou qui vient de recevoir le prix Laïcité République.


Publié le 5 octobre 2011, dans politique et société, verbatim, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 34 Commentaires.

  1. Parfait. Merci de m’éviter d’écrire un billet sur ce sujet qui aurait été moins bon.

  2. J’ai répondu sur mon blog à ce billet.

    Je trouve ces procédés au dessous de tout, et je m’interroge de plus en plus (ou de moins en moins, c’est selon) sur ceux qui, sous couvert de lutter contre la lepénisation des esprits, prennent toujours le parti des islamistes, et le contre-parti de ceux qui les combattent, quels que soient les faits et circonstances.

  3. Bravo !
    Cela me fait penser à une émission de Raphael Enthoven, qui, parlant de Montebourg et de la démondialisation a véritablement fait un parallèle entre ces thématiques, et la "lepénisation des esprits".
    Sans honte, il déroulait son invraisemblable raisonnement.
    Mais dans son cas, je pense qu’il s’agissait plutôt de phobie pour tout ce qui n’est pas ouvertement libéral. C’était un procès en lepénisation "de droite" !

  4. C’est quand même violent (et surtout complètement FAUX) de prétendre que Marine Le Pen serait la seule à défendre la laïcité.

    MLP "utilise", instrumentalise le thème de la laïcité pour son combat raciste et xénophobe. Elle soutient la laïcité comme la corde soutient le pendu, en l’étranglant. Je n’appellerais pas ça, absolument pas "défendre la laïcité".

    Quand à Madame B. elle aussi soutient la laïcité en l’étranglant. Car ce n’est certes pas "défendre la laïcité" que d’accorder, bruyamment, un tel satisfecit à MLP.

  5. Maintenant que le féminisme de Badinter est devenu douteux (depuis son absolu manque de compassion pour les présumées victimes de viol mis en lumière pendant l’affaire dsk) la voilà qui a trouvé un nouveau créneau pour donner le change : débattre de la laïcité. Je parierai qu’elle se bat l’oeil de la laïcité comme du reste.
    Mais il faut soigner son image de "philosophe" qu’est ce que vous voulez madame. Et planquer son vrai rôle dans la vie qui est celui de simple femme d’affaires, rien de plus.

    Si on examine plus attentivement ce qui la chagrine citons ceci dans son discours:
    "Le retard de nos représentants sur ces questions est d’une part lié à la sacralisation de la nature et, d’autre part, à la vitesse des changements sociétaux".

    Traduction : la "sacralisation de la nature" = les écolos nous empêche de continuer à faire du profit en pillant les ressources.
    les "changements sociétaux" = probablement pour Badinter la grosse bourgeoise : le respect moindre des hiérarchies établies. Un peu d’autoritarisme à l’ancienne devrait plaire à Mme Badinter.

    Louer MLP de sa part c’est juste une façon de se faire remarquer et que du coup on prête attention à ce qu’elle yoyotte exactement.
    La preuve ça marche !

  6. Euh, je pense que Cultive ton jardin ne comprend pas le billet,ni l’argumentaire de Badinter.

    Badinter étrangle la laïcité en offrant des satisfecit à Marine Le Pen ?
    Mais Marine Le Pen ne dit pas que des âneries… Il serait un peu dommage de considérer comme indébattables tous les sujets dont elle parle, et de s’enfuir dès qu’on prononce ou écrit son nom. C’est justement ça, participer à la lepénisation des esprits.
    Je salue la prise de position de Badinter dans l’histoire de la crèche Babilou, pour (enfin, contre) la burqa dans la rue, etc…
    Les personnalités publiques de gauche qui prennent fait et cause pour la laïcité, pas seulement quand il s’agit de belles paroles mais dans des cas concrets, ne sont pas si nombreuses que cela. Étrangement, elles se font violemment agresser, conspuer, marginaliser, et par qui ?
    Est-il raciste et xénophobe de préferer des étrangleuses de laïcité comme Badinter à des amis de l’Homme qui demandent qu’on ne réprime pas l’excision en France, sous prétexte d’un "accueil plus chaleureux envers les migrants ?"

  7. @ Dédalus : Merci.

    @ Coralie : Oui, l’accusation de "lepénisation" est bien pratique pour certains. Ils font ainsi l’économie d’un argumentaire pour expliquer en quoi telle ou telle mesure est, selon eux, bonne ou mauvaise, puisque MLP est mauvaise "en soi".

    @ Suzanne : "Il serait un peu dommage de considérer comme indébattables tous les sujets dont elle parle". En effet, d’autant qu’elle prospère sur le fait que certains sujets sont tabous.

    @ cultive ton jardin : Comme le fait remarquer Suzanne, vous n’avez pas lu ou pas compris.

    @ Euterpe : Vous passez à l’attaque ad hominem… Un point sur lequel je peux répondre : le sujet de la laïcité et/ou de la lutte contre l’intégrisme n’est pas nouveau pour Badinter.
    Voir là : https://polluxe.wordpress.com/2007/02/08/proces-de-charlie-hebdo-3-le-tournant/

  8. Oh que si, j’ai très bien lu, et fort bien compris que la formulation de Badinter était une provoc. Sauf que madame B ne peut ignorer (elle n’est pas un perdreau de l’année) que les provocs de ce genre seront reprises ad libitum par des médias qui croquent ce genre de trucs comme des friandises.

    Ce que le "grand" public retiendra, c’est que MLP défend la laïcité et qu’elle est même la seule à la défendre vraiment, même les socialistes comme Badinter le reconnaissent. Après ça, elle fait toutes les rectifications et les mises au point qu’elle veut, ce sera sans aucun impact.

    De la même façon, et du coup je rejoins Euterpe, madame B a tenté d’étrangler une des tendances du féminisme actuel, les jeunes femmes écolos qui lavent les couches et font de la purée de brocoli à leurs bébés qu’elles portent dans des écharpes (selon elle) en oubliant que ces mêmes femmes dont elle fait la caricature sont souvent dans un rapport d’égalité avec leur conjoint qui ferait honte à notre génération MLF.

    Et, pour Suzanne, qui écrit "préférer des étrangleuses de laïcité comme Badinter à des amis de l’Homme qui demandent qu’on ne réprime pas l’excision en France"… Euh, ya pas d’autre option? Qui a décidé que si on aime pas la manière dont Badinter soutient la laïcité on est pour l’excision? On est vraiment dans un championnat de caricature et de coq à l’âne.

  9. Merci Cultive ton jardin.

    D’accord polluxe. C’est bien de parler de la défense de la laïcité. La laïcité c’est important. Tout le monde peut en parler. Mais à elle on tend juste le micro parce que c’est madame Badinter. Or, je pose la question à la ronde : comment lutte t-elle concrètement ? Si je dis qu’elle yoyotte, c’est bien parce qu’à part nous ensevelir sous les mots, je ne vois guère cette dame FAIRE autre chose que d’accroître sa fortune qui s’élève déjà à 652 millions d’euros et dormir dessus.
    Sinon, pour le reste, elle cause, elle écrit, elle donne des interviews. Si j’avais une fortune pareille, je ne crois pas que je me contenterais de parler pour alimenter les colonnes des journalistes et faire ma propre promotion.
    J’agirais.
    Parce qu’avec 652 millions d’euros il est possible d’agir pour les causes que l’on prétend défendre.
    Désolée je ne peux pas respecter ce genre de personne. Alors qu’elle loue les mérites de MLP ou de Tartempion, cela me laisse totalement indifférente.

  10. tiens Patrice Jean en pense autant que moi à ce que je viens de voir ici : http://patricjean.blogspot.com/2011/10/quand-on-na-plus-rien-dire-propos-de.html

  11. Cultive ton jardin: Je parle d’excision (hors sujet) parce que la tolérance envers l’excision était un point de désaccord entre nous dans un débat précédent.
    On reproche d’autres choses à Badinter que ce qu’elle a dit et redit vraiment, sur ce coup. Trop facile de tirer un bout de phrase d’un discours et d’affirmer qu’elle savait très bien ce qu’elle faisait et DONC qu’elle essaie de copiner avec le FN. Il suffit de se renseigner un peu, de lire d’autres choses d’elle, ça ne tient pas une seconde.
    Et puis, l’argument de la richesse… Mais qu’est-ce que ça vient faire là-dedans, Euterpe ? à part "tous capitalistes, tous pourris". Bon sang que c’est primaire….

    Moi, je parie que j’arrive, dans n’importe quel blog, avec des bouts de phrases découpés ici ou là, à montrer que le blogueur copine avec le FN ou avec Besancenot, selon ce que j’ai envie de comprendre.

  12. A Suzanne l’insulteuse permanente : pour ta gouverne, sache qu’il y a des gens qui ont de l’argent et l’investissent dans les causes qu’ils prétendent défendre. Tu es au courant ? Ou pas ? Mais ce serait trop te demander de faire un effort de différenciation puisqu’il faut être primaire pour te hisser, toi, au dessus des pâquerettes.
    Bonne chance à Cultive ton jardin qui n’est pas primaire, elle, mais qui ne lit rien, qui tire inconsidérément des bouts de phrase d’un discours…
    Toutes des connes sauf Suzanne ! Youpiiii ! :)

  13. (Polluxe connaissait Euterpe ? )

  14. Mais assumez-donc vos positions clairement…
    Quand on dit "on pourrait accueillir beaucoup plus de migrants et s’en occuper bien mieux, et accepter leurs coutumes (dont l’excision)", qu’est-ce que vous voulez, qu’est-ce que vous cherchez ? Et vous reprochez sa "lepénisation" à Badinter ? Et vous allez citer trente sociologues voilées qui pensent comme vous ? Vous tapez sur ceux qui qui combattent les extrémistes religieux, et ne voulez pas qu’on touche à un petit coin du voile des fillettes opprimées, ni qu’on vire les exciseuses… C’est beau, ce type de féminisme. (il y a une pétition pour soutenir Houria Boutledja sur Politis, en passant.)

  15. "Un peu de kantisme dans nos sociétés" signifirait-il donc aujourd’hui une religion d’état? En remplacement de certaines errances?
    Bof….La révolution nous a proposé l’arbre de la liberté…Z’avons pu observer le résultat !

  16. Sur le blog qu’Euterpe cite en commentaire, il faut lire les commentaires sous le billet. Ils relèvent les mêmes erreurs de lecture que celles qu’on fait remarquer à Euterpe.
    Maintenant, sont-ce vraiment des erreurs de lecture, de la mauvaise compréhension, du malentendu ? Dans ce cas, ça se discuterait.

    Je n’ ai pas l’impression qu’il s’agisse de cela.

    Dans le principe, tout le monde ou presque est d’accord pour dire que l’islamisme, c’est mal, et qu’il faut lutter contre sans s’en prendre aux musulmans modérés.
    Dans les faits, quand il s’agit de se mouiller un peu, de prendre position, c’est différent. On ne reconnaît pas l’islamisme là où il s’affiche pourtant clairement, comme dans cette incroyable histoire de la crêche Babilou, qui ne méritait que des haussements d’épaules et l’application de nos lois existantes, au lieu de tout ce remue ménage médiatique. Il n’empêche que cette crêche, fondée par une immigrée, accueillant jour et nuit des enfants de toutes origines et de milieux plutôt pauvres, a failli capoter par la faute des soutiens accordés à une islamiste qui prétendait travailler intégralement masquée, pronant et mettant en oeuvre toute une série de mesures visant à séparer l’alimentation des bébés musulmans et des autres, etc… On entrait dans le monde de la folie religieuse.

    On aurait pu croire que tous les laïques protesteraient.
    Hélas, les laïques que l’on entend le plus, ce sont ceux qui flirtent avec l’Extrême Droite, ce qui fait que la Gauche et les gens de bon sens et de bonne volonté ont déserté le combat pour ne pas se retrouver en intersection avec des courants politiques qui ne leur inspirent rien de bon.
    C’est une situation stupide et dangereuse, et c’est EXACTEMENT ce que déplore E.Badinter, si on lit ce qu’elle écrit.
    Encore une fois, que cherchent ceux qui tapent sur des personnes comme Badinter ou, dans un autre style, mais pour les mêmes motifs, sur Caroline Fourrest ?

  17. "Sur le blog qu’Euterpe cite en commentaire, il faut lire les commentaires sous le billet. Ils relèvent les mêmes erreurs de lecture que celles qu’on fait remarquer à Euterpe".

    Oui, en effet. Parce que les "qu’on" ce sont des Suzanne comme toi chérie. Et les Suzanne, c’est comme les feuilles d’automne, on en ramasse à la pelle !:)

  18. "qu’on » ce sont des Suzanne comme toi chérie"

    Eh bien, ce n’est pas la peine d’argumenter. Finalement, j’accuse peut-être à tort Euterpe de mauvaise foi.
    Du coup, je ne sais plus quoi dire, et je fuis.

  19. @ Cultive ton jardin et Euterpe : nous n’avons manifestement pas la même lecture de l’interview de Badinter. Par ailleurs vous semblez lui reprocher beaucoup d’autres choses… Ceci expliquant peut-être cela…

    @ Suzanne : Tu as l’air d’avoir déjà beaucoup discuté ici ou là avec Euterpe que je ne connais pas autrement que par son blog qui est très intéressant.

  20. Polluxe : la dernière fois, c’était ici… avec Nicolas. (Je l’avais oublié, je n’aurais jamais du lui répondre). Elle fait partie de ces gens qu’on a l’impression d’entendre hurler quand on les lit, qu’on fuit un peu partout où ils se posent, et qui, par leur agitation, leur agressivité et leurs idées fixes, instaurent une telle ambiance que toute personne raisonnable préfère se tirer fissa ou ne pas intervenir du tout.
    (raisonnable dans le sens "accessible au raisonnement ou préférant le raisonnement")

    N’empêche, et quoi qu’on puisse penser d’ E.Badinter par ailleurs (je ne suis pas d’accord avec la moitié de ses idées), cet excellent billet est à la base une argumentation à l’usage des lecteurs trop rapides ou non-comprenants. Mais il n’est pire sourd que…

  21. Enfin un billet sur ce sujet qui fasse dans la mesure. J’apprécie rarement les positions d’E.Badinter, ce n’est pas une raison pour interpréter ses propos et lui faire dire ce qu’elle ne dit pas.

  22. Si j’étais deux secondes ou plus d’accord avec les arguments de Suzanne, je ne débattrais sûrement pas avec quelqu’un qui ne sait rien faire d’autre que d’abreuver les autres commentatrices (jamais les commentateurs, d’ailleurs, toujours les commentatrices) d’insultes (voir la description qu’elle fait de moi partout où elle passe alors que je ne m’intéresse absolument ni à elle, ni à son blog, ni à ce qu’elle écrit en général).

    La 1re fois ce fut chez toi, polluxe, où elle est venue se mêler de la conversation alors que personne ne lui demandait rien, puis chez Olympe parce qu’elle publiait un billet sur un billet de mon blog, puis sur le blog de luciamel laquelle a même publié un billet "ne faites pas de mal à Euterpe" tellement Suzie avait bavé de haine. Pourquoi ne peut-elle s’empêcher de me mordre dès que je m’exprime là où elle croit être chez elle et ALORS QUE JE NE LUI CAUSE MÊME PAS.
    Jalousie ?
    Il est fort probable que la querelle avec Nicolas (avec lequel on peut au moins se réconcilier, par contre) ne se serait certainement pas envenimée si Mme Suzanne (ou Melle? devrais-je sans doute demander car elle y tient, elle, à cette distinction) ne s’était pas mêlée de la discussion sans que personne ne lui demande rien et surtout pas moi. Partout où je vais et alors que je l’ignore royalement, elle m’agresse comme une vraie pochtrone qui a trop bu.
    Quand je lui donne un coup de pied sous la table pour avoir la paix, elle geint : "Je n’aurais pas du lui répondre bouhouhou ! ouiiinn !". En effet, si tu ne sais pas t’exprimer plus convivialement, ferme-la, la merlette !
    Quelle éducation !
    (Au XVIe siècle, on considérait le merle comme l’oiseau le plus stupide parce qu’il sonne l’alarme quand le danger est déjà sur lui alors que les autres oiseaux n’attendent pas que ce soit trop tard. C’est fou ce que cela ressemble à Melle Suzanne, la merlette pleureuse !).

    A part ça, même si Badinter dit parfois des choses justes son comportement détestable fait que je n’ai nulle envie de les entendre d’elle (tiens comme avec Suzanne !).

    Il n’y a pas que les idées qui comptent. Les actes sont au moins aussi importants. Et puis ses prises de position hostiles à l’écologie sont de mon point de vue rien moins que criminelles.

  23. "Pourquoi ne peut-elle s’empêcher de me mordre dès que je m’exprime là où elle croit être chez elle et ALORS QUE JE NE LUI CAUSE MÊME PAS."
    Euterpe, j’ai commenté ce billet la première, c’est le hasard du blogage, on passe, on laisse un mot. Il ne faut pas se prendre pour le centre du monde. Bien au contraire, je fuis les endroits où tu commences à vitupérer, car ça se finit toujours de la même façon. Ce que tu dis plus haut est amusant, mais attention, il ne faut pas dire que je te poursuis comme une pochtronne qui a trop bu. Déjà, c’est faux et c’est vilain de mentir. J’ai même enlevé de ma bloguerolle certain blog où tu traitais Nicolas de nazi sans que la taulière s’en émeuve, et je me garde d’aller là où tu as tes habitudes. On a du se causer trois ou quatre fois au grand maximum, c’est peu mais c’est assez. Pochtronne qui a trop bu, donc. C’est tout à fait mon style, tu as tapé juste, mais l’infâme sexiste, l’odieux patriarcal en chef, l’immonde nazi frisé ne va pas apprécier du tout. Je doute qu’il se déplace pour t’expliquer que "pochtronne qui a trop bu" est un pléonasme, alors, je le fais pour lui. Ne t’en prends pas au lobby des pochtrons, ma p’tite dame ou alors la vengeance sera terrible, et sans mousse.

  24. « pochtronne qui a trop bu » est un pléonasme.

  25. A Nicolas : c’est vrai :)

  26. ça y est je me mélange les pinceaux : E. Badinter serait une pochtronne ? (depuis que son mari a officiellement pété les plombs sur un plateau télé, pour prendre la défense de leur copain DSK). Et Euterpe est copine avec Nicolas ? (avec qui, moi, je suis toujours fâchée – avec Nicolas, hein, pas avec Euterpe), mais se frite avec Suzanne, avec qui, moi, je ne suis pas fâchée mais qui ne vient plus chez moi parce qu’ Euterpe me lit. Bon, je vais vous dire une chose, heureusement que Ségolène Royal est toujours là… Dimanche prochain je voterai pour elle.

  27. A lucia mel : vas-y.
    A l’heure où je me fair risiblement menacée par commentaire interposé par une folle qui ne m’a jamais vu, ne sait pas où j’habite et n’a aucun moyen d’aucune sorte de m’atteindre mais me parle de, je cite : "vengeance terrible"…laissons les délirantes dans leur coin et soutenons Ségo parce que Mr Mollasson Hollande et Mme Girouette Aubry ne vont sûrement pas casser trois pattes à un canard une fois au gouvernement.

  28. Eh Polluxe ! T’as vu comment je mets de l’ambiance quand je me pointe ? :) Tu vas de nouveau avoir une augmention mortelle de visites ! (Ya Suzanne qui raconte qu’elle fuit mais c’est tout le contraire. Elle rapplique sans arrêt. Je sens qu’elle étouffe, là. tellement elle a envie de me balancer une bordée d’injures + quelques menaces totalement à côté de la plaque ! (Patience elle arrive) Bref, on s’marre :))).

  29. @ Euterpe : En matière de commentaires virulents tu n’es pas mal non plus. Et puis dans cette conversation-ci, tu as commencé avec "A Suzanne l’insulteuse permanente". Agresser l’autre n’est pas un très bon début si l’on ne souhaite pas recevoir une volée de bois vert en retour…

    L’autre jour au MDB, je faisais la réflexion que beaucoup, sur les blogs, se comportent comme dans une voiture : de façon plus agressive qu’en dehors…

    En tous cas ce genre d’échange est un argument pour la mise en place des commentaires emboités disponibles sur wordpress… Tiens je vais tester..

    @ Luciamel : Le programme est important mais il y a aussi la personnalité ; et il me semble qu’Aubry a plus de caractère que Hollande ou Royal.

  30. A polluxe : le fait de taxer mon propos de primaire "tous pourris blabla" est une insulte. Et je n’ai nulle envie de me laisser rabaisser.
    Cultive ton jardin s’est barrée en courant sous la volée de bois vert comme tu dis, et c’est sans doute elle qui a eu raison.
    Moi j’ai refilé un bon coup de tatane à l’insulteuse et elle hurle à l’assassinat ce qui me fait bien marrer mais qui te tire des larmes !

    Alors, dommage qu’en tant que taulière tu te laisses apitoyer au lieu d’exiger de tes commentateurs/trices qu’ils/elles s’expriment tout.e.s sans rabaisser les autres et sans argumenter par l’absurde, ce qui est la moindre des choses dans un débat.
    Mais bon. peut-être as-tu encore un peu besoin de temps pour comprendre ces principes.

    Merci mais moi je ne me comporte pas comme dans une voiture, je ne conduis pas. Toi et quelques unes du MDB semblez largement confondre affirmer des idées sans concession et sans ménager la chèvre et le chou au cas ou (on sait jamais), et "vitupérer".

    Je te remercie quand même d’avoir dit que tu trouvais mon blog intéressant car je trouve le tien également intéressant, Mais je crois que je préfère retourner un temps discuter sur les blogs de Kali et de Juan où l’on peut dire exactement ce que l’on pense et débattre avec des gens respectueux. Les femmes doivent un peu apprendre à trier ce qui est réellement agressif et ce qui n’est que vivement exprimé. C’est difficile parce qu’elles sont été très mal socialisées dans ce domaine. Surtout les francaises. Elles distinguent très mal affirmation de soi et agressivité. Du coup c’est plus gratifant de parler de politique sur un blog d’homme. Les hommes ont moins de problème que les femmes avec les propos hardis. Et hardis n’a rien à voir avec irrespectueux. Il serait temps de percevoir la nuance car elle est de taille.

    A part ca, pour moi le PS est mort. Je vote Eva Joly. Au moins ce n’est pas une faux-derche.

  31. Si ça continue, y’a qu’avec moi qu’Euterpe ne sera pas fâchée.

  32. @ Nicolas : En effet…

    @ Euterpe : "Alors, dommage qu’en tant que taulière tu te laisses apitoyer au lieu d’exiger de tes commentateurs/trices qu’ils/elles s’expriment tout.e.s sans rabaisser les autres"

    Bonne idée ! Commençons donc par toi qui a traité Suzanne de "pochetronne qui a trop bu"

  33. Excellente analyse, d’un blog que je ne connaissais pas, découvert via une note du "merle moqueur". Bravo pour votre compréhension et votre juste vision de l’expression d’Elisabeth B. dont soupçonner la rectitude des positions républicaines est au mieux de la mauvaise foi, au pire de la crétinerie pure et simple. A moins que cela soit simplement mal intentionné. Ce qui est peut etre la véritable explication.

  34. Merci. En effet, cela ressemble beaucoup au "qui veut noyer son chien l’accuse de la rage".

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  840 followers