Kadhafi, c’est fini… ou presque

Au vu de son discours fleuve et surréaliste, ce type est manifestement fou, de la folie du pouvoir qui conduit à la dictature la plus brutale, mais ce n’est pas nouveau. Jusqu’à présent cela ne gênait pas les pays occidentaux qui par intérêt (commerce, pétrole, contrôle des migrations…) ou par crainte (il avait commandité l‘attentat de Lockerbie) l’avaient ménagé.

Cela ne gênait pas non plus les autres pays et l’ONU quand il s’agissait d’élire la Libye au conseil des droits de l’homme ou quand Mouammar décernait le prix Kadhafi des droits de l’homme… Et oui c’est possible.

Le problème avec les fous, c’est qu’ils sont plus dangereux que les escrocs qui finissent toujours par s’enfuir avec la caisse. Tiens, au fait, comment va monsieur Ben Ali ?
Ceci dit, ils finissent souvent plus mal.

Votez pour cet article sur Wikio

Publicités

Publié le 25 février 2011, dans politique et société, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. ceci dit, les démocraties l’ont bien soutenu…

%d blogueurs aiment cette page :