Lagarde en force

Décidément, elle me plait bien cette femme, elle a des couilles, euh pardon, des seins !

Sa remarque n’a pas vocation à expliquer la crise financière dans sa globalité mais elle reste à mon avis juste sur la façon dont les femmes fonctionnent dans le monde du travail. C’est une remarque féministe pas « économiste ». Bien sûr ça casse les seins à certains qui se dépêchent de monter au créneau

Comme Nicolas – pas le pilier de la Comète, un autre – je la verrai bien en premier ministre.
Ça nous changerait du shadow cabinet actuel. Et puis le petit Sarko a besoin d’une maman. 🙂

Votez pour cet article sur Wikio

Publicités

Publié le 15 octobre 2010, dans politique et société, vidéos, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. « Couilles ou seins » ? Bah ni l’un ni l’autre.

  2. si je l’entends bien, elle est prise en flagrant délit de sexisme à l’envers … bof … un classique, finalement !

  3. C’est de bonne guerre…

  4. Mais pourquoi la guerre ??? ça vraiment, tu vois, la guerre des sexes, c’est un truc qui m’échappe totalement !

  5. C’est juste une expression, ça ne veut pas dire que c’est la guerre…

  6. mouais … permets moi de n’être pas convaincue !!!! 🙂

  7. Je te permets, je te permets… 😉

  8. Christine Lagarde a un côté CJ Cregg dans the west wing… mais au niveau du message politique, c’est grand vide abyssal

%d blogueurs aiment cette page :