De la vie à la politique

C’est CC qui me pose la question, dans le cadre d’une chaine lancé par Yann qui par ailleurs se lance dans la cuisine, la vraie – marre de la politique ? – avec Recettes de chefs :

Nous passons des heures à commenter l’actualité politique. A notre tour, pourrions-nous prendre des responsabilités électives ?

Je répondrais comme elle, pourquoi pas. Se colleter à la réalité du terrain, écouter les électeurs, étudier les dossiers, participer à la prise de décision, bref faire des travaux pratiques de politique doit être intéressant. Mais j’aurais un gros problème en amont de ça :
quel parti choisir ? En effet je suis rarement d’accord avec la totalité des idées d’un parti – encore que celles-ci puissent varier à l’intérieur même du parti – et j’aurais du mal à passer par la case militant. Mais à l’échelon municipal ce serait peut-être moins important. J’aurais du mal aussi avec l’opposition systématique que fustige à juste titre Manuel Valls dans une tribune du Monde. Tiens voilà quelqu’un que j’aime bien…

Allez hop je refile la question à Suzanne, Melclalex, Nicolas, Toréador et l’hérétique.

Votez pour cet article sur Wikio

Publié le 1 octobre 2010, dans jours, politique et société, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Hello Polluxe, et oui, j’y avais répondu 🙂
    (mon agrégateur me dit tout !)

  2. Oui je l’ai vu après, voilà pourquoi j’ai changé 😉

  3. Hum tu me places en situation ardue vu mon non positionnement politique ! Néanmoins j’y répondrai…

  4. Je partage ton opinion en ce qui concerne l’opposition systématique.
    Il faut être bien carapacé pour tenir se genre de position ou alors, être parfaitement cynique.
    Bonne soirée

  5. Peut-être qu’au niveau local (tout dépend de la taille de la localité) on peut faire de la politique de terrain, sans cynisme, sans électoralisme ? Je suis en province, qui sait, c’est peut-être un peu différent…

    Merci d’avoir répondu ! 🙂

  6. Voilà qui est fait ! merci !

%d blogueurs aiment cette page :