osez la laïcité

La semaine dernière je suis allée à la rencontre organisée par Osez le féminisme avec Caroline Fourest sur le thème "féminisme et laïcité". La salle des mariages de la mairie du 14e était pleine à craquer et l’intervenante aussi belle qu’en photo – bon je sais, ce n’est pas correct de commencer par une remarque sur le physique, mais comme c’est vrai… Olympe si tu me lis, pardonne-moi…

Pour exposer ses analyses, CF a choisi de commencer par une présentation historique du mouvement Pro-Choix dont la revue a été fondée en 1997 – angle temporel intéressant car il permet de comprendre comment certains positionnements idéologiques se sont mis en place.
Au début tout ce monde de gauche, jusqu’à l’extrême-gauche et les anarchistes, se rassemblait pour combattre l’extrême-droite et l’intégrisme catholique, le racisme, le sexisme et l’homophobie, même si dans les débats ces deux derniers combats semblaient moins évidents, les valeurs d’un patriarcat millénaire étant bien ancrées dans la tête de certains.
Cette lutte pro-choice s’inscrivait dans le cadre d’un retour en force des mouvements intégristes ou conservateurs (pro-life aux Etats-Unis), après une décennie (les années 70) plutôt favorable aux mouvements émancipateurs, au Nord comme au Sud.
L’arrivée sur la scène idéologique de femmes voilées revendiquant leur choix a provoqué une fracture à gauche, certains se mettant à les soutenir au non de l’anti-racisme. CF y voit assez justement une forme de différentialisme intégré : l’autre est tellement exotique qu’on le prend comme un ensemble à ne pas juger car au fond on ne le considère pas comme égal ; le préjugé est sous-jacent. Les mêmes qui soutiennent un Tariq Ramadan s’opposent à Christine Boutin, pourtant moins intégriste que celui-ci, et ne considèrent pas que les mantilles de Saint-Nicolas du Chardonnet soient dignes d’être défendues… Le cas récent de la candidate voilée du NPA illustre bien ce positionnement, qui pour ma part ne cesse de m’étonner : je ne comprendrai jamais pourquoi un intégrisme est plus acceptable au motif qu’il est exotique… M. Goux dirait qu’il devrait l’être moins…
D’autant que porter le voile est beaucoup plus grave en France que dans certains pays où les femmes n’ont pas le choix. C’est un choix politico-religieux, une dérive sectaire, comme en témoigne le phénomène des converties – une féministe belge parle d’ailleurs de "symbole d’un projet politique totalitaire".
CF termine son intervention sur la difficulté actuelle de lutter à la fois contre l’intégrisme et contre le racisme, entre d’un coté la dérive des "Indigènes de la République" qui acceptent l’intégrisme et celle de "Riposte laïque" qui tolère le racisme. D’où la nécessité de bien distinguer des sphères différentes : la sphère privée, la sphère publique et dans celle-ci la sphère des lieux chargés de sens – ou chargés de la transmission du sens – comme l’école.

Après l’intervention du maire du 14e qui ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, un débat avec la salle a eu lieu. Une femme a pris la parole pour parler d’une association "Au bonheur des dames" et défendre le "féminisme" de Tariq Ramadan ; il s’est vite avéré que c’était une groupie de celui-ci.  Ensuite, un homme se présentant comme athée et communiste s’est lancé dans un discours confus de défense des "garçons arabes"… Bref deux trolls venus là pour caser leur discours et s’opposer à CF. Leur point commun : être d’origine algérienne et virulents contre la France. Comme quoi il y a un passé qui ne passe pas ; à se demander pourquoi ces gens s’installent précisément en France… Une franco-iranienne dont la famille avait fuit l’Iran a tenu alors à déclarer sa reconnaissance envers la France et son adhésion à la laïcité. Une bouffée d’air frais. Puis une élue d’Aubervilliers – Sounia Zahir je crois – est intervenue pour témoigner de la difficulté de résister sur le terrain aux demandes qui peu à peu grignotent l’espace laïque (prêt de salle municipale pour des réunions religieuses, horaires spécifiques pour les femmes dans les piscines, nourriture halal à l’école…). Enfin un homme se présentant comme franc-maçon a posé le problème de la limite de la liberté en matière de tenue vestimentaire, en référence au voile intégral.

Dans ses réponses CF a évoqué plusieurs aspects.
Ces problèmes et ces débats ne sont pas spécifiques à la France, ils existent aussi en Belgique – qui vient de voter l’interdiction du voile intégral – et au Canada où s’opposent un Québec laïque et un monde anglo-saxons multiculturel prêt à des "accommodements raisonnables" qui peuvent avoir des conséquences graves, en tant que signal notamment. Il faut dire qu’ici comme là-bas les élus manquent de culture et de connaissances sur ces lobbies religieux, d’où l’idée de créer un observatoire de la laïcité. Les élus devraient aussi se poser à chaque fois quelques questions simples : à qui ai-je à faire ? à quel groupe ? quelle est leur intention ? quelle conséquence aura ma décision ?
En France, l’idée de modifier l’article 2 de la loi de 1905 pour permettre à l’Etat de financer des mosquées (idée soutenue par Sarkozy et une partie de la gauche) n’est pas bonne parce que c’est une illusion de croire qu’en finançant on va contrôler ce qui se passe  – CF cite alors l’exemple de l’imam de Drancy – et parce que la notion de "retard" dans ce domaine n’a pas de sens ; les fidèles sont d’ailleurs assez nombreux pour se cotiser.
Pour ce qui est du voile intégral, CF est favorable à l’utilisation de règlements pour obliger les gens à être à visage découvert dans certains lieux publics (services publics, commerces, transports…) au nom de la sécurité et du risque de trouble à l’ordre public.
Enfin elle s’inquiète du risque d’appropriation de ces sujets par la droite et surtout l’extrême-droite si la gauche ferme les yeux et refuse de voir les problèmes. Va-t-on laisser à Marine Le Pen la république et la laïcité, comme par le passé la nation ? Alors comme en Suisse et aux Pays-Bas l’extrême-droite gagnera des voix. Il est important que ces sujets ne soient pas désertés par la gauche au profit de sujets économiques et sociaux seulement, car ce sont des sujets dont les enjeux symboliques sont majeurs. Il faut que la gauche soit sur les deux fronts. Je suis totalement d’accord avec cette analyse. Dans les mois et les deux ans qui viennent ce double défi est essentiel pour la gauche mais aussi pour notre avenir.

Caroline Fourest est d’une cohérence et d’une clarté impressionnantes. Et pour finir comme j’ai commencé, je dirais que si elle était intervenue sur le thème "légumes et cuisson vapeur", j’y serais allée quand même…


Votez pour cet article

Publié le 2 avril 2010, dans politique et société, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. merci Polluxe pour ce super compte-rendu…de quoi me faire regretter de n’y être pas allée ! les questions soulevées sont en effet hyper-intéressantes.

  2. Vogelsong

    Que serait le féminisme de cette pauvre Caroline sans les mahométans….

  3. @ Gabrielle : merci.

    @ Vogelsong : CQFD.

  4. c’est vrai c’est pas bien

  5. Merci, c’est très intéressant, je suis en général toujours d’accord avec CF ;o) alors je ne vais pas la démentir sur ces sujets ^^

  6. Genderiste

    J’étais à l’intervention de CF. J’ai apprécié comme souvent l’intelligence de ces propos. Je regrette seulement dans un premier temps le manque de respect dont font preuve les gens dès lors qu’on est pas de leur avis. De quel droit les deux interventions, certes excessives dans leur forme (surtout celle de l’homme se disant athée et communiste), sont-elles l’oeuvre de deux trolls ? Pourquoi toujours faire passer pour des ahuris celles et ceux qui ne pensent pas comme vous ?! C’est le meilleur moyen pour que chacun campe sur des positions devenant donc de plus en plus caricaturales. Aucune remise en question, chacun se sent agressé, le débat n’avance pas.

    Sans rentrer dans la polémique interminable pour ou contre Tariq Ramadan, j’aimerais savoir combien, parmi les fans de CF, ont déjà lu au moins un livre de lui ? La plupart n’ont sans doute lu que ce que CF dit de lui. Il me semble que pour se faire un avis, il faut aller à la source. C’est là une preuve d’honnêteté intellectuelle.

    Deuxième chose, j’ai apprécié que CF ait réaffirmé l’importance de la laïcité pour notre pays. Elle a bien raison lorsqu’elle dit qu’il ne faut pas déserter ces terrains, et ce faisant, les laisser au FN par exemple. Malgré tout, et c’est là un deuxième regret, je ne crois pas du tout à une position universalité qui serait neutre. CF et les militants et militantes de nombreux mouvements féministes, souvent fort intéressants, ne se rendent pas compte de leur position centrée : ils/elles se pensent universels, sans jamais remettre en question leur postulat qui est celui d’être en majorité des blanches et des blancs occidentaux. Que sait CF de la réalité des femmes selon leurs classes sociales, dans les Antilles françaises? Rien. Ou alors elle sait des choses mais on ne l’entend jamais sur ces sujets.

    CF et d’autres ne semblent pas avoir compris que ce n’est pas de la susceptibilité tiers-mondiste ou communautariste de mettre en avant les réalités différentes que vivent les femmes selon leurs cultures. On ne peut pas en tant que blanche occidentale expliquer que tel ou tel trait de culture est une marque d’un patriarcat commun à toutes les cultures alors que le patriarcat ne s’exprime pas de la même façon partout ! Il faut apprendre à dialoguer avec les gens de l’intérieur et arrêter de se poser en donneuses et donneurs de leçons universalistes. Et pour cela, il faudrait commencer à écouter une militante qui s’exprime, même si le groupe des femmes qu’elle anime est dirigé par Tariq Ramadan. Demandez-vous ce qui s’y passe avant de jouer aux effarouché.es. C’est ce que j’ai fait, et je pense que vous serez assez surprises et surpris de voir ce qui s’y passe. Aurez-vous seulement l’honnêteté de remettre en questions vos positions ?

  7. La militante en question a été longuement écoutée et CF lui a répondu calmement en mettant le doigt sur ses incohérences. Je l’ai qualifiée de troll – et encore je suis polie – car elle n’était manifestement pas là pour débattre des sujets abordés par CF mais pour attaquer celle-ci sur Tariq Ramadan et pour débiter une défense de celui-ci, ce qui était hors-sujet.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  840 followers