suis-je une femme ?

MarianneEt oui, c’est la journée de la femme et je me pose des questions existentielles… Quand je lis certains commentaires sur le blog d’Olympe ou quand je participe à certaines soirées, j’avoue que j’ai un doute…

Quand je vois les programmes de la journée, j’ai du mal à me mobiliser pour certaines causes (les travailleuses sans-papiers, les travailleuses du sexe…), comme j’ai du mal avec une présentation des problèmes axée sur la victimisation (tant de femmes violées par jour, tant de femmes tuées par leur conjoint…).

Par contre je suis très intéressée par les questions de stéréotypes de genre,  je trouve important de construire une égalité par l’éducation, de lutter contre les inégalités professionnelles, de lutter contre les mutilations inacceptables et surtout, pour ne pas régresser, de ne pas céder au relativisme au nom du « multiculturalisme » ou du « respect de l’autre ». Les femmes volontairement voilées (un peu ou beaucoup) n’ont pas à être soutenues parce que ce sont des femmes – ce qui reviendrait à dire qu’être une femme exonère de tout -, elles doivent être combattues parce que ce sont des militantes de causes obscurantistes : intégrisme, fondamentalisme, islamisme… comme on voudra.

Pour paraphraser une formule célèbre, le féminisme sera laïque ou ne sera pas, et j’ai trouvé l’idée de mobilisation de Ni Putes Ni Soumises sur le thème « RDV à République avec Marianne pour lui rendre son bonnet ! samedi 6 mars, 12h » très sympathique.

Malheureusement je n’ai pas pu y participer, pas plus qu’aux manifestations d’aujourd’hui, car en fait, à l’heure où vous lisez ces lignes, je ne suis pas là, je suis occupée par là, dans une ville que j’adore. Désolée… Aussi je vous laisse avec mon billet de l’an dernier, c’est quoi une femme ? – vive le recyclage et les blogs bios 😉 – et le point de vue d’une féministe algérienne, Wassila Tamzali : Lettre d’Alger aux européens désabusés et Désormais l’islamisation des mœurs triomphe.

[tweetmeme source= « PolluxeBlog » only_single=false]
Votez pour cet article Voter !

Advertisements

Publié le 8 mars 2010, dans politique et société, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. En tout cas, seule une femme aurait pu pondre un billet pareil 😉

  2. +1, comme disent les zinternautes.

    Tout à fait d’accord avec votre billet, sauf que dans un des liens proposés (NPNS), on parle de manifestation au ton « ludique et décalé ». Je préfère « créatif et festif », sinon, rien.

  3. Je me promène de blog en blog depuis quelques semaines dont le vôtre , celui du merle moqueur et ses liens. J’aime bien y déposer quelques commentaires.

    Pour reprendre votre sujet,je dirais que la journée du 8 Mars est devenu une auberge espagnole (olé, comme le titre Suzanne dans son billet du jour) et qui peut s’y retrouver, malgré la réalité des situations que les militantes évoquent ?

    Défendre des symboles -comme le bonnet de Marianne – pourquoi pas, c’est un début.

  4. @ Claudio : ah, enfin une réponse à ma question 😉

    @ Suzanne et Lucie : oui, une auberge espagnole difficilement mobilisatrice alors que des sujets comme l’égalité professionnelle demanderait un effort de concentration.

  1. Pingback: le point G dans le placard « le blog de polluxe

  2. Pingback: DSK : l’affaire dans l’affaire « le blog de polluxe

%d blogueurs aiment cette page :