supprimer les impôts ?

L’Etat pour fonctionner, garantir l’intérêt général et assurer un minimum de solidarité, a besoin d’argent. Mais de tous temps les citoyens ont rechigné à payer des impôts, ils se ruent dès que possible sur les niches fiscales. La situation semble inextricable. Et pourtant… Il existe deux moyens simples à mettre en oeuvre pour résoudre cette contradiction et répondre aux intérêts de chacun. Tout est expliqué dans un document très accessible pour les non spécialistes :

Publié le 11 septembre 2009, dans humour, politique et société, vidéos, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. effectivement, vu comme ça c’est d’une clarté lunimeuse

  2. Pourquoi cela me déprime plutôt que de me faire rire ?
    Soupirs, comme dirait l’autre.

  3. @ Olympe : oui c’est simple… je suis pour le remplacement des impôts par le loto car comme ça seuls les volontaires paieraient🙂

    @ Claudio : parce que pour l’emprunt d’Etat c’est exactement ça… ?

  4. Polluxe: bien vu.
    Reiser avait fait une page de BD, aussi, sur la loterisation (?) possible des amendes de stationnement. On en tire une sur mille au sort, et hop, on gagne un dixième des sommes récoltées. Pareil pour les poubelles. Loterie là-dessus, on en tire un au sort. La BD se conclut par une engueulade entre un bonhomme et sa femme : « et tu vas pas me dire que c’est les boueux qui t’ont payé ce sac en croco ! »
    C’est profondément, cyniquement immoral, tous ces jeux de grattage. Quand il y a la queue au bureau de tabac, on peut penser : » ah, regarde tous ces cons de pauvres qui paient des impôts volontaires, c’est grâce à eux que je ne paie pas mon essence plus cher ».

  5. @ Suzanne : Faire payer les cons, c’est tentant, mais « ces cons de pauvres » c’est pas très sympa.

  6. Polluxe : et pourtant, qu’est-ce qu’ils paient, ces cons de pauvres… entre les jeux de grattage, les crédits à la consommation pour tout et n’importe quoi…

    Est-ce que la Gauche a déjà remis en question la Loterie Nationale ? Eh non. Le jeu de bonneteau est interdit dans la rue, mais L’Etat rafle des sommes énormes que des pauvres lui offrent pour rien, pour du rêve, dans la plus parfaite légalité. Il ne donne pas le bon exemple en exploitant la faiblesse d’esprit de ses administrés.

  7. @ polluxe : pour les jeux de grattage aussi…

%d blogueurs aiment cette page :