le bonheur est dans le lien

lien
La vague de liens qui emporte deci delà la blogosphère au gré du vent Wikio me fait penser à un ancien billet citant le billet de Pikipoki qui lui-même parlait d’un article de Sciences Humaines… sur les fondements du bonheur :

« Mais le plus intéressant évidemment, est de découvrir quels éléments sont eux corrélés de façon importante avec le bonheur. Et là, le diagnostic est aussi limpide qu’attendu pour ma part : les personnes les plus heureuses sont celles qui ont une vie sociale riche, des liens nombreux et forts avec les autres. L’article le dit mieux que moi :

« Parmi tous les facteurs qui contribuent au bien-être, le plus déterminant est celui de la richesse de la vie sociale. Dans toutes les enquêtes sur le bien-être, ce sont les personnes ou les sociétés qui privilégient les relations sociales plutôt que les biens matériels qui ont les meilleurs scores de satisfaction de vie. »

[…] Le lien social, le lien social. Encore et toujours. Une société heureuse est une société qui favorise le lien social. Tout ce qui contribue à le détériorer est à éviter, autant que possible. Plus que de savoir si son pays est premier, dixième ou trentième de je ne sais quel classement économique, il faut se demander d’abord ce qu’il met en place pour construire et renforcer ce lien social. »

Bref le bonheur est dans le lien, hypertexte, bloguesque, twittesque ou autre, lien qui débouche souvent sur du réel, tissant ainsi de nouveaux « réseaux de sociabilité » comme diraient les spécialistes… Sur ce, bonne fin de semaine.
Votez pour cet article sur Wikio Voter !

Publicités

Publié le 3 juillet 2009, dans jours, vie du blog, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 11 Commentaires.

  1. Oui, eh bien, moi, à force, le lien social, il commence à me concasser un peu les joyeuses, voyez-vous…

  2. rhooooo Monsieur Goux, voyons… le lien social n’oblige pas à fréquenter non plus 🙂

  3. Didier,

    On vous croirait presque…si vous ne teniez pas un blog à succès…:D

  4. Du bonheur bordel, du bonheur !

    (bon, j’arrête sinon on me fait payer les droit d’auteur ;-))

  5. La vie sociale est donc le facteur n° 1 du bonheur, ce qui renvoit sans doute aussi, derrière, si l’on passe du contenant au contenu, à la notion d’échange, de partage, de communauté, et d’égalité et de fraternité ?

  6. @ Didier : Bon et bien ne disons plus le lien social mais le lien bistral

  7. Hé, ben, moi, le lien social ne me gonfle pas du tout les nichons, bien au contraire ! Et c’est marrant, parce que même avant d’ouvrir l’article, j’ai pensé que les liens sur nos blogs constituent de fait du lien social. La blogosphère est un microcosme qui reproduit à l’identique – sauf la présence physique – ce qui se passe dans la société, la vraie vie…

    Je ne suis pas toujours dehors, sinon quand écrirais-je ? Mais j’ai besoin de sortir, de voir des gens, de parler. De bouffer avec des ami(e)s, etc… Bien triste société où les échanges ne sont plus que commerciaux !

  8. « les personnes les plus heureuses sont celles qui ont une vie sociale riche, des liens nombreux et forts avec les autres »

    Oui et non !
    Les liens, le social, ça peut aussi être l’enfer. Ce que je trouve douteux dans cette extrait, c’est qu’on met l’accent sur la quantité des liens et non sur leur qualité.

    Je m’interrogerai aussi sur le début de la citation cherche à  » découvrir quels éléments sont eux corrélés de façon importante avec le bonheur ». C’est absurde! En fait vous pouvez ajouter tous les éléments concourrant au « bonheur » (des liens nombreux et tant qu’on y est du confort, un peu de Mozart et tout ce que vous voudrez) et obtenir un résultat imprévu: dépression, boulimie, suicide.

    Bref, pour conclure, j’ai un peu le sentiement que la personne citée est trop influencée par la psychologie de l’ego… ou par le classement wikio.

  9. @ Kamizole : je me suis fait la même réflexion, d’où le billet.

    @ Eric : « Ce que je trouve douteux dans cette extrait, c’est qu’on met l’accent sur la quantité des liens et non sur leur qualité. »

    Inexact. Dans l’extrait même que tu cites il est question de lien nombreux et forts. Et si le social peut être aussi l’enfer c’est peut-être par absence de lien et existence de conflits.
    Quant à l’auteur du billet il n’en à rien à faire de wikio, il suffit d’aller voir son blog pour le comprendre.
    Sinon c’est quoi la « psychologie de l’ego » ?

  10. @Polluxe,

    Rassure-toi, je connais un peu le sympathique Pikipoki et mes remarques n’avaient pas pour objet de critiquer de façon tranchée le point de vue exposé. Je voulais juste poser des questions, apporter des nuances.

    Quant à ma référence à la « psychologie de l’ego » elle est sans doute inappropriée.

    Cela dit, je confirme mon scepticisme à l’égard du « tout social », tout comme je resterai sceptique à l’égard de la communication. Je pense qu’il y a une dimension de l’humanité qui est au-delà du social, au-delà de la communication. Mais ça ne veut pas dire que Pikipoki a tort, bien au contraire !
    😉

%d blogueurs aiment cette page :