Obama cède sur le voile

obama voileLe 4 juin dernier, Obama a prononcé au Caire un discours destiné au monde musulman (traduction française de la Maison Blanche), dans lequel plusieurs passages sur les femmes suscitent la polémique, en France mais aussi en Allemagne ou au Canada.

D’une part parce qu’il soutient le port du voile, d’autre part parce qu’il critique les pays occidentaux… manifestement autres que les Etats-Unis, puisque dans un premier passage sur le sujet il dit :

« En outre, la liberté en Amérique est indissociable de celle de pratiquer sa religion. C’est pour cette raison que chaque État de notre union compte au moins une mosquée et qu’on en dénombre plus de mille deux cents sur notre territoire. C’est pour cette raison que le gouvernement des États-Unis a recours aux tribunaux pour protéger le droit des femmes et des filles à porter le hijab et pour punir ceux qui leur contesteraient ce droit.
[...] De même, il importe que les pays occidentaux évitent d’empêcher les musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, par exemple, en dictant ce qu’une musulmane devrait porter. En un mot, nous ne pouvons pas déguiser l’hostilité envers la religion sous couvert de libéralisme. »

On est la typiquement dans la vision américaine de la place de la religion qui s’oppose totalement à la vision laïque d’un pays comme la France. Rien d’étonnant dans un discours très empreint de religion de la part d’un président très croyant et charismatique, soucieux de réconciliation avec les musulmans du monde entier : il met l’accent sur les points communs. Sauf qu’il y a peut-être dans le monde musulman des gens qui ont une autre vision et qui souffrent du poids de la religion…
Plus loin un passage entier est consacré spécifiquement aux femmes :

« La sixième question – la sixième question dont je veux parler porte sur les droits des femmes. Je sais – je sais, et vous pouvez le voir d’après ce public – que cette question suscite un sain débat. Je rejette l’opinion de certains selon laquelle une femme qui choisit de se couvrir la tête est d’une façon ou d’une autre moins égale, mais j’ai la conviction qu’une femme que l’on prive d’éducation est privée d’égalité. Et ce n’est pas une coïncidence si les pays dans lesquels les femmes reçoivent une bonne éducation connaissent bien plus probablement la prospérité.
Je tiens à préciser une chose : les questions relatives à l’égalité des femmes ne sont absolument pas un sujet qui concerne uniquement l’Islam. En Turquie, au Pakistan, au Bangladesh et en Indonésie, nous avons vu des pays à majorité musulmane élire une femme à leur tête, tandis que la lutte pour l’égalité des femmes continue dans beaucoup d’aspects de la vie américaine, et dans les pays du monde entier.
Je suis convaincu que nos filles peuvent offrir une contribution à la société tout aussi importante que nos fils et que notre prospérité commune sera favorisée si nous utilisons les talents de toute l’humanité, hommes et femmes. Je ne crois pas que les femmes doivent faire les mêmes choix que les hommes pour assurer leur égalité, et je respecte celles qui choisissent de suivre un rôle traditionnel. Mais cela devrait être leur choix. C’est pour cela que les États-Unis œuvreront en partenariat avec tout pays à majorité musulmane pour améliorer l’alphabétisation des filles. Nous aiderons aussi les jeunes femmes à faire la transition de l’école au monde du travail par l’intermédiaire du microfinancement qui permet aux gens de réaliser leurs rêves. »

Tout un passage féministe qui promeut et met en avant la liberté, l’égalité, l’éducation et le travail des femmes… et qui met au second plan le port du voile – même s’il est précisé qu’il doit être volontaire – car Obama considère que le port volontaire du voile n’est pas une rupture d’égalité.
Certes l’inégalité, des droits notamment, a existé et existe dans beaucoup de pays, que les femmes portent ou non le voile. Mais ce n’est pas l’inégalité qui est directement en cause. Le problème du voile, comme le souligne Olympe, c’est qu’il symbolise l’impureté ou l’immoralité du corps féminin qu’il faut cacher un peu (hijab) ou beaucoup (burqa). Ce vêtement n’est pas anodin et le fait que certaines le portent volontairement ne lui enlève pas son caractère de soumission à une vision patriarcale et dévalorisante de la femme, qu’elle soit religieuse ou non.

C’est aussi comme le rappelle justement Julie, l’étendard du fondamentalisme, « l’arme naguère brandie par Khomeiny à la face du monde libre pour instaurer sa république islamique, par définition exclusive. [...] si les fondamentalistes y tiennent au point de tuer, y compris celles qui s’y dérobent, si ces dernières prennent ce risque, c’est qu’il est effectivement un symbole : celui d’une domination sur les femmes, mais surtout d’une civilisation sur une autre, où toute une somme d’interdits et de devoirs régissent l’emploi d’un temps qui échappe au libre arbitre. » Le voile c’est un peu la double peine. C’est cette double signification qui peut provoquer en Occident de la gêne ou du rejet. Et qui a amené la France laïque, et à sa suite l’Europe, à délimiter un espace de neutralité pour rappeler que les règles religieuses ne sont pas au dessus de tout.
Obama semble ignorer cet aspect là alors que par ailleurs il condamne fermement les extrémistes de l’islam :
« À Ankara, j’ai fait clairement savoir que l’Amérique n’est pas – et ne sera jamais – en guerre contre l’islam. En revanche, nous affronterons inlassablement les extrémistes violents qui font peser une menace grave sur notre sécurité. Parce que nous rejetons ce que rejettent les gens de toutes confessions : le meurtre d’hommes, de femmes et d’enfants innocents. »

Son positionnement religieux, récurrent dans le discours, est habile car il lui permet de mieux condamner la violence faite au nom de la religion. Sauf qu’il oublie la violence symbolique que le voile fait aux femmes… qui aimeraient bien que s’appliquent à elles le principe qu’il énonce à la fin :
« Il y a une règle essentielle qui sous-tend toutes les religions : celle de traiter les autres comme nous aimerions être traités. »
Cette main tendue au monde musulman est comme « une gifle aux femmes qui se battent contre le voile islamique ».
Votez pour cet articleVoter !

Publié le 11 juin 2009, dans politique et société, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 11 Commentaires.

  1. Excellent article, simple, pondéré.

    Une remarque concernant l’illustration: les caricaturistes ont du mal avec Obama, qui a un visage aux traits réguliers. Et ils le caricaturent en le négrifiant. C’est limite.

  2. Merci pour ces lignes fort intéressantes

  3. "nous avons vu des pays à majorité musulmane élire une femme à leur tête, tandis que la lutte pour l’égalité des femmes continue dans beaucoup d’aspects de la vie américaine, et dans les pays du monde entier"…

    On sait que la diplomatie nécessite quelque hypocrisie, mais ce passage "féministe" évoque plutôt la fameuse takkia (mensonge pieux autorisé par l’islam). Personne pour dire à Obama que les luttes à ciel ouvert sont proportionnelles au degré de liberté dont on jouit, et que c’est aux USA (avant les pays nordiques) que la réussite professionnelle des femmes bat tous les records en nombre ? Non, bien sûr, nécessité du pétrole fait loi.
    Tenons l’œil ouvert !
    Cordialement

  4. En m’intéressant un peu à l’islam – bien que ce ne soit pour le moment pas la religion que je connaisse le mieux – j’avais eu l’occasion de lire des choses concernant le voile et le fait qu’il soit lié à une volonté de ne pas détourner les hommes de Dieu par ce que les catholiques appellent le péché, c’est à dire que ça considère que la beauté de la femme est un facteur de tentation et de perversion qui pourrait empêcher l’homme d’effectuer son ascension spirituelle. L’humilité (et non humiliation haha je vous vois venir) serait donc la partie de la femme pour s’élever elle, mais face à Dieu. (l’humilité ayant une grande place dans toutes les religions pour l’élévation spirituelle, ainsi que l’abandon de tout ce qui est matériel, notamment dans le soufisme)

    Enfin bon, c’est juste à titre informatif puisque je ne suis pas maitre du sujet.

    Par contre ce dont parle Obama c’est bien d’un esprit tolérant où toutes les religions seraient acceptées en opposition avec un esprit laïc qui en France opprime les religions du coup dans un sens en leur faisant comprendre que la religion on doit l’accrocher au porte manteau lorsqu’on enfile ses baskets pour sortir dans la rue. A l’école par exemple les enfants se doivent de bien planquer leur croix ou tout signe religieux, parce que ça pourrait créer des tensions peut être ?

    Je m’amusais à écouter une conversation entre deux enfants de 6 ou 8 ans l’autre jour, l’un en bas, l’autre au 4ème étage d’une tour d’immeuble. Les deux enfants s’amusaient à parles des points communs et différences entre catholicisme et islam apparemment, de ce qu’il se passe après la mort etc. Je ne les trouvais pas franchement hostiles ou tendus, mais bon ce n’est qu’un exemple et non une généralité évidemment, je trouvais juste l’anecdote amusante.

    Outre le débat sur le voile, il faut bien dire qu’en France on a fortement tendance à imposer notre athéisme aux autres, et les médias sont un bon facteur indicatif la dessus.

  5. @ Suzanne : une caricature par définition exagère les traits.

    @ Julie : je ne vois pas bien le rapport avec le pétrole.

    @ AD : je ne comprends pas la phrase "L’humilité serait donc la partie de la femme pour s’élever elle, mais face à Dieu." qui n’est pas très claire.

    Sinon la laïcité n’est ni l’athéisme ni l’intolérance des religions (il y a liberté de culte) mais simplement la pose de limites qui signifient que les religions ne sont pas au dessus des lois.

  6. Humilité par l’acceptation de "sa place de femme dans le monde" et acceptation des règles pour que tous les Hommes s’élèvent spirituellement (et humilité face à Dieu également, mais ça ça vaut aussi pour les hommes), enfin ça peut paraître un peu curieux là dit comme ça forcément :P

    Mais bon comme je disais, je ne connais l’Islam que de surface même si c’est quelque chose à quoi je m’intéresserais pus en profondeur plus tard.

    On a vite fait par contre de trouver machiste l’islam ou le catholicisme (le judaïsme on en parle pas trop, mais il y a son lot de petites choses également) en oubliant que c’est un point de vue différent où entre en jeu métaphysique entre autres choses.

    "Sinon la laïcité n’est ni l’athéisme ni l’intolérance des religions (il y a liberté de culte) mais simplement la pose de limites qui signifient que les religions ne sont pas au dessus des lois."

    Je veux bien, mais pourquoi n’interdit t-on pas les strings qui dépassent, les décolletés énormes, ou même si ce n’est plus tellement tendance, les habits à l’effigie d’une marque (montrant notre appartenance à la religion du marché ? :P), alors qu’on interdit une simple croix au cou ? Ça ne fait pas parti de la liberté de culte ? (outre le débat du voile toujours)

    Il y a tout de même en France un léger mouvement socio-culturel pour nous apprendre tout au long de notre vie que la religion c’est de la merde, et c’est tout a fait irrationnel, surtout le catholicisme d’ailleurs, parce que "l’islam ça fait parti de leur culture et nous on est pas racistes".

    Au fond on ne respecte rien, ni l’islam qu’on "tolère" certainement pour ne pas passer pour racistes au lieu de respecter la religion en elle même comme on devrait le faire du haut de nos grandes paroles sur la tolérance, l’égalité, la fraternité et la liberté (bien qu’on critique pas mal l’islam par rapport au voile et leur organisation sociale du point de vue des femmes il est vrai), ni le catholicisme, ni le judaïsme; le bouddhisme si un peu parce qu’on trouve ça cool, même sans rien y connaitre ça a l’air vachement cool.

    Et puis de quelles lois parle-t-on ? Celles du libéralisme et du capitalisme ? Celles qui permettent de mettre des nanas à moiter à poil sur les arrêts de bus ? (et après les occidentaux osent faire des leçons sur la condition et l’image des femmes)
    En écrivant ça d’ailleurs j’ai bien envi de dire que les premiers à considérer les femmes comme des putes, c’est nous.

    Les seules lois que je vois de "valides" sont celles des droits de l’homme là dedans à priori, et là dessus je pense qu’on est d’accord.

  7. @ AD : –> "sa place de femme dans dans le monde", hum… tout un programme.

    –> "j’ai bien envi de dire que les premiers à considérer les femmes comme des putes, c’est nous."

    Parlez pour vous. Et ce n’est pas parce que l’image de la femme n’est pas toujours respectée dans la culture occidentale – encore que, des "nanas à moitié à poils" sur les affiches, comme des mecs d’ailleurs de plus en plus souvent, ce n’est pas forcément dégradant ; tiens voir là – qu’il faut accepter d’autres irrespects. Cette opposition est vaine.

    –> "Les seules lois que je vois de “valides” sont celles des droits de l’homme"

    Il y a aussi les lois de la République française ou de l’Union Européenne, par exemple.

    –> "je ne connais l’Islam que de surface même si c’est quelque chose à quoi je m’intéresserais plus en profondeur plus tard."

    N’hésitez pas. Convertissez vous et mettez le voile… 8-)

  8. "@ AD : –> “sa place de femme dans dans le monde”, hum… tout un programme."

    En effet, mais je tiens à préciser que ce n’est pas forcément ma pensée, simplement c’est relativement moderne ce changement du rôle de la femme (et de l’homme aussi par conséquent) dans la société, ou même dans les liens familiaux, et toutes les cultures n’ont pas la même perception de l’organisation sociale que nous.

    Pour en revenir aux religions je prend exemple du catholicisme où la femme a une place très importante, mais différente (sans forcément hiérarchiser, simplement différente nous dirons à priori)de celle de l’homme, ce qui engendre aujourd’hui (je doute que la question se soit posée ces derniers 2000 ans, mais à vérifier) des débats du type "pourquoi le pape n’est pas une femme" etc, etc.

    Moi je ne fais qu’essayer de comprendre les différents points de vue.

    "Parlez pour vous. Et ce n’est pas parce que l’image de la femme n’est pas toujours respectée dans la culture occidentale – encore que, des “nanas à moitié à poils” sur les affiches, comme des mecs d’ailleurs de plus en plus souvent, ce n’est pas forcément dégradant ; tiens voir là – qu’il faut accepter d’autres irrespects. Cette opposition est vaine."

    Je trouve ça tout de même assez problématique du fait que c’est vendre une image, puis un produit associé à cette image. Ce qui (entre autres) façonne une société basée sur le culte de soit et de l’égo, puis du glam’s & sexy à 16 ans. Je trouve personnellement que c’est une forme d’irrespect de considérer les femmes comme une bonne source de pognon (les supermarchés sont mêmes conditionnés pour les femmes, ainsi que les programmes télés, avec comme première cible cette fameuse ménagère, qui va en se rajeunissant on dirait) et les pousser à se réduire à des sexy girls attirantes pour en arriver à une société où seule la séduction compte. (et non je ne suis pas un vieil aigri, et j’adore les jolies filles.)

    Et dans ce sens je ne suis pas sur qu’on puisse trouver bénéfique qu’on puisse voir de plus en plus d’hommes en slips sur les arrêts de bus non…

    "Il y a aussi les lois de la République française ou de l’Union Européenne, par exemple."

    Soit, je parlais de principe, mais je suis d’accord du moment qu’elles ne brident pas les hommes sous de faux prétextes pour profiter à un développement idéologique et économique d’une société. Concernant l’Union Européenne qu’elles sont ses positions face au voile ou au port d’un signe religieux ? (si vous le savez, moi je ne m’y connais pas trop sur ce point)

    "–> “je ne connais l’Islam que de surface même si c’est quelque chose à quoi je m’intéresserais plus en profondeur plus tard.”

    N’hésitez pas. Convertissez vous et mettez le voile… 8-) "

    Pardon ?
    Excusez moi mais de vouloir s’intéresser à des choses plus en profondeur pour les comprendre est plutôt "honorable" (bien que ça ne mérite pas d’éloges, puisque ce devrait être un cheminement normal) je pense. Mais peut être était-ce de l’humour, sinon je trouverais dommage de s’attaquer sur nos personnes plutôt que d’échanger des idées.

    D’autant que c’est assez dommage je trouve si votre conclusion se résume à une attaque en pic du fait que j’ai balancé pas mal de choses dans le texte, ce n’est pas très propice à la réflexion et je préférerais être contre-argumenté quitte à me rendre compte que je me trompe dans mon cheminement plutôt que de subir des attaques et diverses estocades :/

  9. AD, c’était de l’humour en effet…

    Si vous voulez un contre-argument en voici un que j’ai déjà donné dans la réponse n°7 et que avez manifestement zappé :
    ce n’est pas parce que l’image de la femme n’est pas toujours respectée dans la culture occidentale [...] qu’il faut accepter d’autres irrespects. Cette opposition est vaine.

  10. Je ne l’ai pas zappé en fait je n’avais pas compris la formulation de la phrase :)

    Et donc en réponse à ceci, tout ce que je disais posait finalement comme question : quels sont ces "autres irrespects" ?

    Par contre opposition à quoi ? Et vaine parce que ?

  11. AD, oui manifestement vous n’avez pas compris.

    Je voulais dire ceci : ce n’est pas parce que l’image de la femme n’est pas toujours respectée dans la culture occidentale [...] qu’il faut accepter d’autres irrespects, comme le port du voile par exemple.

    Cette opposition est vaine, c’est à dire inutile et sans intérêt, car opposer deux formes d’irrespect n’en rend pas une plus acceptable que l’autre.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  840 followers