le Tibet en questions

Faut-il boycotter les JO de Pékin ? C’est la question du moment mais c’est une drôle de question car il est trop tard ! La bonne question était en son temps : faut-il accorder les JO à la Chine ? La réponse n’était pas évidente car le oui et le non pouvaient constituer deux stratégies différentes pour un objectif commun, faire progresser les Droits de l’homme dans ce pays. Or le oui a été choisi et comme dit Rama Yade : « La communauté internationale a accordé les Jeux olympiques à la Chine en connaissance de cause. Un boycott ne serait pas cohérent avec cette décision et, sans doute, pas efficace. » Donc la nouvelle question est : faut-il boycotter la cérémonie d’ouverture ? Là aussi les opinions divergent : RSF y est favorable, les gouvernements occidentaux pas vraiment, Sarkozy se tâte tandis que les anglais la jouent fine (le prince de Galles n’ira pas à la cérémonie d’ouverture et le 1er ministre ira à la cérémonie de clôture).
Mais de quoi s’agit-il ? Quelle est la question au fond ? En fait il y en a deux : celle des Droits de l’homme en Chine et celle du Tibet qui ne peut se résumer à la première et qui est celle qui a tout déclenché. La question du Tibet c’est celle de son « autonomie culturelle » – comme le dit le Dalaï-Lama qui a abandonné l’idée d’indépendance, inconcevable pour la Chine – et plus largement celle de son existence. En effet quand les tibétains seront devenus minoritaires au Tibet, quand leur langue ne sera plus transmise ou enseignée, quand les lamas seront nommés par les autorités chinoises, le Tibet n’existera plus sinon comme une entité folklorique dédiée au tourisme. Comme une réserve d’indiens. D’où une résistance à la sinisation et une double révolte, celle des jeunes contre l’immigration chinoise, celle des moines contre l’ingérence chinoise. On n’est plus seulement dans les Droits de l’Homme. On est dans le choc des civilisations.
Pendant ce temps le président du CIO pense que « la Chine changera grâce aux jeux ». Peut-être, mais quand ? Le Tibet a-t-il le temps d’attendre ?

Plus d’infos sur le Tibet :

– articles : La Chine refuse la main tendue du Dalaï-Lama, Tibet, tant d’illusions briséesCrise du Tibet : des enjeux cruciaux pour Pékin, La guerre de succession du dalaï-lamaLe dalaï-lama joue-t-il sa dernière carte ?, Pour un Tibet autonome,
– documents : le dessous des cartes, thema sur arte,
– sites spécialisés : Tibet-info, France-Tibet, Question Chine.

Publié le 28 mars 2008, dans BEST OF, politique et société, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Salut,
    bravo pour cet article qui résume bien les questionnement actuels sur le Boycott. La carte est la bienvenue, ainsi que la liste de liens en fin d’article.
    Personnellement, je pense que ça ne changera pas grand-chose de boycotter les jeux, ou la cérémonie d’ouverture, à part se satisfaire la conscience.
    J’ai l’espoir (naïf) que la Chine en suivant son chemin vers l’économie de marché, verra peu à peu se fissurer le côté dictatorial…on verra.
    En attendant, le boycott me semble sans effet possible.
    à bientôt !

  2. La Chine a l’air sensible à l’image qu’elle donne et le boycott de la cérémonie d’ouverture permettrait de marquer une désapprobation de façon visible et non censurable. La Chine envisage en effet de transmettre les images en léger différé pour pouvoir censurer certaines images comme lors de l’allumage de la flamme à Olympie (l’intervention de RSF ayant été remplacée sur la TV chinoise par des images d’archives). A noter que D.Bilalian pour France 2 a dit qu’il n’accepterait pas de retransmettre les JO dans ces conditions. Je demande à voir…

%d blogueurs aiment cette page :