TVA so what ?

La TVA sociale est le sujet incontournable du moment dans les médias et sur les blogs. N’y connaissant rien (ou si peu) j’ai fais un peu le tour pour voir, pour tenter de suivre la polémique, puisque polémique il y a. Le billet d’Econoclaste, assez ancien, est trop compliqué pour moi. Par contre la lecture des textes suivants m’a semblé éclairante : les articles de l’Expansion, l’Express et wikipedia, les billets d’etarcomed et de Telos. Mais de là à avoir un avis sur la question… Ce que je perçois c’est que c’est une mesure très technique à qui on donne des objectifs multiples, qu’on joue sur du velours et que l’on est pas sûr des conséquences positives. Les experts divergent. Bref il faut peut-être encore réfléchir et tester, au delà du traditionnel combat droite/gauche. Mais on est à la veille du second tour des législatives, alors on s’écharpe, on s’invective. Et le PS se sert de cette mesure comme argument électoral… en oubliant que DSK lui-même (sur son blog) y avait songé :

Mon idée est d’utiliser les « points forts » de la TVA pour poursuivre des objectifs clairs et précis. Premier objectif : la lutte contre les conséquences des délocalisations et la défense de l’emploi. La TVA doit pouvoir être mobilisée pour taxer davantage les produits qui proviennent quasi-exclusivement de l’importation, le cas échéant après une délocalisation massive. Deuxième objectif : la défense de la santé et de l’environnement. La TVA doit « aider » le consommateur à ne pas acheter des produits dommageables en matière de santé […] ou en matière environnementale, lorsque les produits sont très polluants. 

Ce qui revient à dire qu’on peut moduler la taxe selon les produits, donc la limiter par exemple sur ceux de première nécessité pour compenser le coté injuste de cet impôt… A suivre…

Publicités

Publié le 16 juin 2007, dans politique et société, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. il revient de loin DSK !
    un bel exemple de cynisme en politique
    tout comme Fabius, qui en son temps et à Bercy bloquait le projet de Jospin sur les stock options !!!

%d blogueurs aiment cette page :