cap central

Participation : 84,6 %
Sarkozy : 31,1 %
Royal : 25,8 %
Bayrou : 18,5 %
Situation inédite au premier tour d’une présidentielle. Vu la participation les réserves de voix sont limitées. Les leaders d’extrême-gauche ont déjà appelé à voter Royal et ceux de leurs électeurs traditionnels qui ont voté utile au premier tour ne vont pas changer d’avis : dans ces eaux là c’est le domaine du Tout Sauf Sarkozy
Le PS a donc l’opportunité de laisser tomber sans risque l’extrême-gauche (qui est de fait captive dans cette élection) et de faire alliance avec le centre pour fonder un véritable courant social-démocrate, sur le modèle italien par exemple.
Que va-t-il faire ? Comme on dit à la NASA c’est une fenêtre de tir unique…
Three, two, one… ignition !

Publicités

Publié le 23 avril 2007, dans politique et société, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Je pense que ce n’est pas forcément aussi simple que ça, pour la bonne raison que le scrutin législatif arrive juste après.

    Bayrou et son intention de former un gros parti du centre ne sera probablement pas tenté de se vendre au plus offrant, ce qui le discréditerait.

  2. Le PS aurait pu (pourrait ?) proposer une alliance claire à Bayrou avec des accords électoraux aux législatives et/ou une entente sur un programme minimum. Car je vois mal Royal gagner sans les voix du centre ; or tous les électeurs qui ont voté Bayrou au 1er tour ne sont pas des gens de gauche qui retourneront vers Ségolène…
    Quant à Bayrou, « former un gros parti du centre » sans les élus UDF qui en l’absence d’accords iront « à la soupe » coté UMP, ça sera difficile…
    Voir ce qu’est en train de faire Sarkozy : « […] tout élu de l’UDF qui soutiendra ma candidature, avant le 6 mai, sera dans la majorité présidentielle et recevra l’investiture de cette majorité. L’UDF a toute sa place dans la majorité présidentielle. » (Le Monde 25-04-07)

  3. C’était pas mal vu, pour un lundi 23 !

  4. Tout ça va trop vite 🙂

%d blogueurs aiment cette page :