un recteur à la mer

Chose très rare à un mois d’une élection présidentielle, un recteur vient d’être démis de ses fonctions, en l’occurence Alain Morvan recteur de l’académie de Lyon. Motif : manquement à ses obligations de réserve. De fait il s’est opposé à l’ouverture du collège-lycée musulman Al-Kindi dans la banlieue de Lyon : il a qualifié les « porteurs de projets » (comme on dit dans les cercles décisionnels…) d’intégristes, ce qui n’est pas faux puisque l’association Al-Kindi appartient à l’UOIF, et il a retardé cette ouverture le plus possible sous différents prétextes (normes de sécurité, d’hygiène) tous balayés par le tribunal administratif…
Peut-être aurait-il mieux fait d’attaquer ce projet sur le fond et de porter le fer au coeur du problème ?
Lucie Aubrac, qui vient de recevoir les hommages de la nation aux Invalides, disait : « le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent ».

Publicités

Publié le 21 mars 2007, dans politique et société, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur un recteur à la mer.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :