Sarko n’aime pas les stats sauf…

Sarkozy n’aime pas les statistiques du Ministère de l’éducation nationale. Dans son discours d’Angers il les critique ouvertement : « En inventant ses propres statistiques, une idéologie folle s’est dotée des outils indispensables à l’autocélébration de son manque de résultats. Je vous propose que nous ne connaissions qu’un seul type de statistiques : celles auxquelles font référence tous les autres pays développés. Elles seules nous disent précisément là où en est la France dans la performance de son système d’enseignement. Elles nous disent que la France est 14ème sur 29 au sein de l’OCDE pour les compétences de ses élèves, loin derrière la Corée, la Finlande, le Japon, l’Australie, la Belgique ou les Pays-Bas. »
Outre que l’expression « inventant ses propres statistiques » est malheureuse, il est vain d’opposer les statistiques de l’OCDE et celles du ministère car ce sont… les mêmes ! L’OCDE ne faisant que reprendre (dans le cas français) des chiffres fournis par le ministère lui-même.
Par ailleurs ce ne sont pas 160 000 élèves qui sortent chaque année sans avoir obtenu un CAP, un BEP ou un Bac, mais 133 000. C’est trop, mais restons précis.

Publicités

Publié le 12 décembre 2006, dans politique et société, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. T’es pas drôle Polluxe, si on se met tous à parler avec les mêmes stats, ça va limiter les discussions politiques de mauvaise foi :-)))

  2. Sauf que, ce dont Nicolas Sarkozy parle, ce n’est pas de statistiques, mais des résultats du programme d’enquêtes PISA (http://www.oecd.org/pages/0,2966,en_32252351_32235731_1_1_1_1_1,00.html) enquêtes conduites depuis dèjà quelques années par l’OCDE et qui visent à comparer les performances des élèves des différents pays de l’OCDE. Compte tenu des moyens mis en oeuvre, en crédits et en personnel, un seul mot convient pour qualifier objectivement les résultats français : accablant.

  3. Sauf que l’enquête PISA est menée, dans un cadre effectivement fixé par l’OCDE, par le Ministère de l’éducation nationale qui transmet ensuite les résultats.

  4. Eh oui, toutes les stats au niveau international que ce soit l’ONU, l’OCDE ou autres ne font que reprendre les stats des ministères et autres instituts des pays concernés. Donc si vous voulez avoir des stats récentes sur votre pays, tournez-vous vers les instituts de statistiques de votre pays ! Les organismes internationaux ne font que reprendre ces stats nationales et les comparer à celles des autres pays.

%d blogueurs aiment cette page :