triste mot

Découvert par hasard au fil de la blogosphère, un néologisme issu des sciences sociales : désaffiliation. Construit sans doute par opposition à affiliation, la désaffiliation désigne le phénomène d’isolement et de rupture du lien social qui affecte un nombre croissant de personnes dans les sociétés modernes.

Les anciennes formes de sociabilité sont mises à mal : l’urbanisation rend les rapports humains plus anonymes, l’entreprise fragmente plus qu’elle ne rassemble, le nombre de divorces et de familles monoparentales augmente, les handicaps et la vieillesse isolent dans une société où la perfection corporelle et la jeunesse sont des valeurs en soi.
Le Monde, 12 mai 06.

Entre les solidarités traditionnelles de la famille, de la localité, desquelles les individus s’étaient extraits pour gagner en autonomie et les protections sociales, assises sur une mutualisation des risques qui semblaient nous détourner des solidarités, s’est donc désormais creusé un espace de solitude flagrant mais secret. Ces formes d’isolement […] qui touche un nombre de plus en plus important de personnes âgées mais également d’individus fragilisés par la vie, nous rappelle qu’à côté de ceux qui ont fait le choix de la solitude se multiplient la foule de ceux qui n’ont que le choix d’être seuls.
Nouvelle critique sociale, 24 février 06.

La République des Idées a organisé dans le cadre du forum « la nouvelle critique sociale » en mai 2006, une table ronde sur le sujet « solitude et désaffiliation » : lire les articles sur leur blog ou écouter la conférence 

Advertisements

Publié le 7 juin 2006, dans mots, politique et société, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. merci pour ce billet … qui m’a permis de découvrir (honte à moi, certes) que la Rép.Id. avait son blog.

  1. Pingback: sonder les urnes dans le silence des isoloirs « le blog de polluxe

%d blogueurs aiment cette page :