le choix de Caroline

Lire dans Le Monde, avant que l’article ne devienne payant, le portrait de Caroline Fourest journaliste à Charlie Hebdo et à la revue ProChoix, qui a eu le courage de dénoncer très tôt l’aveuglement d’une certaine gauche face à l’islamisme (aveuglement ou tactique anti-capitaliste ? voir aussi sur ce sujet un dossier paru en 2005 dans la revue Le Débat) :

 Extrait du portrait : Arrive le mois de septembre 2001 et ses traumatismes cruciaux. D’abord, le « putsch islamiste » de Durban, en Afrique du Sud, où la conférence contre le racisme dégénère en forum mondial de la haine : « Le climat était irrespirable, nous sommes revenues K.-O. ; après ça, franchement, je ne me voyais pas continuer à écrire sur les commandos anti-IVG… », confie Caroline Fourest. Puis, dans les jours qui suivent leur retour en France, le World Trade Center part en fumée.
Voilà l’inflexion décisive qui amènera non seulement les animatrices de Prochoix à approfondir leur « parti pris laïque » – elles soutiennent la loi sur l’interdiction des signes religieux à l’école -, mais aussi à poser cette question à la gauche : pourquoi prêter à l’islam radical une dimension émancipatrice, alors que les autres intégrismes apparaissent d’évidence comme dangereux ? « Je disais : « Ecoutez, vous n’inviteriez pas Christine Boutin au Forum social européen ! Pourquoi inviter Tariq Ramadan, dont le positionnement est tout aussi réactionnaire ? » », se souvient l’auteur d’un essai intitulé Frère Tariq. Discours, stratégie et méthode de Tariq Ramadan (Grasset, 2004).
Les choses se compliquent alors pour de bon : tout en continuant à attaquer George Bush et la droite religieuse américaine, elle multiplie les textes au vitriol contre les « compagnons de route » de l’islamisme, […] les « idiots utiles » de l’intégrisme.

Publicités

Publié le 13 mai 2006, dans politique et société, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Bien reçu le trackback vers mon billet sur le même sujet… qui n’est pourtant pas mentionné dans le tien, ce qui créé un échange quelque peu unilatéral : mon billet.

  2. Pour compléter cet article, voici un lien vers 2 vidéos de CF prises lors de son intervention à la fondation Gabriel Péri le 16 mars 2006, fondation qui la présente ainsi « Depuis plusieurs années, Caroline Fourest […] alerte sur les risques auxquels peut conduire une certaine naïveté – parfois, une certaine complaisance – à l’égard de l’islamisme et du communautarisme. Elle en dénonce les visées politiques ultrarégressives et l’intolérance par le moyen d’enquêtes précises et fort documentées. Et pour elle, cette indispensable clarification exige également de mener le débat à gauche. » : lien vidéos

  3. « Un rétrolien (trackback) est un système de liens inter-blogues semi-automatisé. Il permet aux auteurs de relier des billets de blogues différents et parlant du même sujet, ou se faisant référence (qu’elle soit unilatérale ou mutuelle, le second cas étant en pratique très rare). » 😉
    Source : wikipedia

  4. Entre colonisation et antisémitisme, la gauche est à la croisée des chemins. Ci-joint un papier qui cite notamment Caroline Fourest et Alexis Lacroix, sur cette necessaire remise en question par laquelle la gauche devra passer ! -> mon billet

%d blogueurs aiment cette page :