figures de style

Actualité oblige, le mot jeunes est très utilisé dans les reportages ou dans les articles de journaux où il est souvent mis entre guillemets… Par ailleurs des voix se sont élevées pour dire que tous les jeunes n’étaient pas des délinquants, des voyous, etc… En fait c’est la synecdoque qui se mord la queue car le mot jeune a longtemps été utilisé tout seul pour désigner de fait une partie des jeunes que l’on n’osait pas qualifier, de même pour les quartiers.
On entend souvent parler des « médiateurs qui travaillent dans les quartiers », de la « rénovation urbaine des quartiers », etc… De quels quartiers s’agit-il ? Des quartiers commerçants, des quartiers anciens, des quartiers populaires, des quartiers animés, des beaux quartiers ? Pourquoi cette absence d’adjectif ? En fait il s’agit des quartiers pauvres de banlieue, des quartiers-ghettos, qualifiés aussi de difficiles ou de sensibles peut-être par référence aux ZUS – zones urbaines sensibles – de la politique de la ville ou par euphémisme…
Aussi dans les quartiers en vogue de Paris les agences immobilières parlent plutôt de village : le village des Abbesses, le village Damrémont, pour signifier le caractère agréable de ces endroits (rues commerçantes, beaux immeubles, cafés animés…).

euphémisme : figure de style qui consiste à remplacer une expression qui risquerait de choquer, par une expression atténuée.

synecdoque : figure de style qui consiste à remplacer un mot par un autre lié au premier par une relation d’inclusion (la partie pour le tout ou le tout pour la partie)

Publicités

Publié le 16 novembre 2005, dans BEST OF, mots, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. L’euphémisme est une figure de style qui aujourd’hui est tellement employée (les numéros 1 sont bien sûr les hommes politiques) que ses spectateurs ne se rendent même plus compte de la gravité de la chose, même en étant atténué…
    Nous vivons dans un monde où il faudrait tout cacher, tout atténuer, pourtant : nous nous battons pour la liberté, la liberté du savoir…
    Mais l’homme serait il devenu trop faible ou trop susceptible pour entendre la vérité pure et dure ???????????????

  1. Pingback: tiens, des immigrés « le blog de polluxe

  2. Pingback: jusqu’où le cliché va-t-il se fourrer… « le blog de polluxe

%d blogueurs aiment cette page :