langue de bois

Bientôt novembre, les jours passent et d’un novembre à l’autre les écrits restent, intacts, sans une ride, comme ce texte d’André Grjebine (directeur de recherche à Sciences Po) sur la langue de bois, texte clairvoyant et salutaire qui fait penser au proverbe japonais La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé

Extrait : Depuis le 11 septembre 2001, les déclarations visant à absoudre l’islam de toute responsabilité dans la montée de l’islamisme et, a fortiori, dans le terrorisme se sont multipliées. Des prédicateurs islamistes tirent avantage de cette naïveté en pratiquant le double langage. Ils encouragent leurs fidèles à combattre les incroyants et plus généralement les sociétés occidentales, tout en vantant l’amour de la paix et de la tolérance de l’islam dans d’autres instances. C’est que l’hypothèse d’une confrontation avec le monde musulman paraît – à juste titre – si redoutable, notamment en raison de la présence de nombreux musulmans au sein même des pays occidentaux, qu’il est tentant de présenter le terrorisme islamiste comme un phénomène isolé, comme si sa référence à l’islam était injustifiée, sinon fortuite. La confusion qui prévaut alors interdit de cerner correctement le problème, empêche bon nombre de musulmans de prendre conscience de l’engrenage de la haine dans lequel une lecture fondamentaliste de leur religion les enferme, rend plus difficile la tâche de ceux qui veulent moderniser l’islam, c’est-à-dire relativiser son message initial en le replaçant dans son contexte historique.
[…] Rappeler que Mahomet était également un chef politique et militaire est considéré comme un signe manifeste d’«islamophobie». En somme, ni le passé et en particulier le message originel, ni le présent ne doivent être évoqués pour juger l’islam. Doit-on alors se contenter de mentionner des penseurs médiévaux, effectivement remarquables, en négligeant qu’ils ont rencontré une vive opposition des milieux religieux, qu’ils furent persécutés et qu’ils n’étaient souvent pas plus représentatifs de l’islam que Voltaire ne l’était du christianisme ou Soljenitsyne du communisme ? (article complet)

Advertisements

Publié le 26 octobre 2005, dans mots, politique et société, verbatim, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je suis très contente d’avoir découvert ce blog. Très intéressant tout ça.

%d blogueurs aiment cette page :