logica da corsica

La Corse c’est le pays du figatellu, du bruccio et de la châtaigne, des montagnes rouges qui tombent dans la mer, des eaux turquoises et des criques perdues, c’est le pays du maquis et des arbouses, des chants puissants et des nuits bleues, mais c’est aussi un endroit où depuis peu quelques irréductibles ont inventé une nouvelle spécialité : la logique nationaliste corse !

Cette logique toute particulière, fruit d’une longue pratique et sans doute d’une vie insulaire, est toute entière dans ces 2 dessins du Canard
Je traduis pour ceux qui ne connaissent pas bien la langue corse – langue romane qui comme le toscan, le sicilien, l’italien, le provençal, l’occitan, le picard, le français, le normand, le catalan, l’espagnol ou le portugais, n’est finalement que du bas-latin… :
« Nous exigeons que l’Etat colonialiste continue à subventionner à fonds perdus le navire Pascal Paoli »


Finalmente u corsu, o qualcunu corsu, volenu a botte piena è a moglie briaca… ma u soldu hè u soldu…

Senza malizia o rancore…

Pace i salute a tutti…

Publié le 7 octobre 2005, dans humour, images, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur logica da corsica.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :