Archives du blog

Combattre le foulardisme

Je reproduis ici l’excellent article de synthèse d’Alban Ketelbuters, doctorant au département de Lettres et d’études féministes de l’Université du Québec à Montréal.

Le verset 38 de la Sourate, Les femmes, proclame que « les hommes sont supérieurs aux femmes, parce que Dieu leur a donné la prééminence sur elles et qu’il les dote de leurs biens. Les femmes doivent être obéissantes et garder les secrets de leurs époux puisque le ciel les a confiées à leur garde. Les maris qui ont à souffrir de leur désobéissance peuvent les punir, les laisser seules dans leur lit et même les frapper. La soumission des femmes doit les mettre à l’abri des mauvais traitements. Dieu est grand et sublime. »

C’est au nom de ces principes autoritaires et sexistes que le voile est revendiqué par les musulmans les plus conservateurs. Le voile islamique constitue à lui seul une violence symbolique en ce qu’il est l’étendard de la domination masculine et de l’intégrisme religieux.

Les féministes qui se portent à la défense des femmes voilées rétorquent souvent qu’il y a des inégalités beaucoup plus graves entre les sexes, celles-ci de nature économique. Mais le principe d’égalité ne se divise pas, et cette hiérarchie rend le discours féministe incompréhensible. Le voile n’est-il pas l’autre « grande défaite historique du sexe féminin » dont parlait Simone de Beauvoir dans Le Deuxième sexe, qui caractérise les femmes comme « l’inessentiel en face de l’essentiel » ? Elle écrivait, en 1949, ce que nul n’oserait proclamer de nos jours : « La Musulmane voilée et enfermée est encore aujourd’hui dans la plupart des couches de la société une sorte d’esclave ». Des propos qui, à notre époque, vaudrait à Simone de Beauvoir d’être traitée de lepéniste. Lire la suite

« je souhaiterais être un homme libre »

C’est le cri du coeur d’une yéménite qui décortique dans son blog le paradoxe du voile (1). Avec le ton de l’enfance et de la découverte, elle reparcourt les étapes de sa vie :  la séparation d’avec les garçons à la puberté, l’école, l’université et le discours du voile nécessaire contre la femme tentatrice, le regard appuyé et impudique des hommes de son pays…

Elle n’évoque jamais la domination masculine mais celle-ci se profile derrière chaque phrase, chaque question, dont le leitmotiv est « pourquoi ? »  Pourquoi les hommes ne seraient-ils pas des objets de tentation qui devraient eux aussi se voiler ? Lire la suite

« qu’il le porte lui ! »

Dans les années 50, en Egypte, le port du voile pour une femme était tellement incongru que le proposer au niveau politique faisait rire à gorge déployée. Comme une évidence. C’est à voir dans la vidéo ci-dessous, où Nasser raconte une négociation avec un représentant des Frères Musulmans. A un moment donné un membre de l’auditoire crie : « qu’il le porte lui ! » Les rires redoublent.
Lire la suite

liberté d’expression, c’est un marocain qui en parle le mieux

Dans le gloubli-goulba ambiant, il y a quand même des gens qui ont les idées claires et qui savent le dire simplement, contrairement à ceux qui noient le poisson, pratiquent la langue de bois, avancent masqués ou sont tout simplement perdus.
Jean Glavany par exemple, qui hier dans l’émission « Ça vous regarde » sur LCP disait à peu près ceci :
« les problèmes ce n’est pas Charlie-Hebdo qui les créent, voyons ! ». D’autant que le numéro du journal en question était un numéro habituel qui réagissait à l’actualité des manifestations contre le film anti-islam.

Il y a aussi un éditorialiste marocain dont l’article est paru dans Courrier International. Il y rappelle quelques éléments essentiels : Lire la suite

rions un peu avec des caricatures

Comme Melclalex le propose opportunément – « publions nous aussi des caricatures » – et comme il y a longtemps que je n’ai pas fait de revue de presse en images , voici ci-dessous quelques dessins qui me font rire ou sourire. Certains sur des sujets généraux, d’autres sur « l’affaire » qui déclenche une véritable hystérie.
On peut, comme Charb, se demander pourquoi d’ailleurs… Les caricatures de Charlie-Hebdo sur les intégristes cathos ne déclenchent pas une telle panique ni tant d’appels à « la responsabilité », à « ne pas jeter de l’huile sur le feu »… Ah bon ? Parce qu’il y a un feu ? Serait-ce que l’intégrisme musulman serait plus dangereux et plus menaçant que les autres ? Serait-ce que cet intégrisme progresserait en France ? Les bras m’en tombent… Lire la suite

laïcité : pas de quoi en faire tout un plat


Bon, ça y est, le débat sur l’islam, le débat sur la laïcité, la convention sur la laïcité organisée par l’UMP a eu lieu, après des semaines de polémiques et d’affolement général bien de chez nous.

Un soufflet politique du meilleur goût dont voici la recette. Prenez une réalité difficile à admettre dans un contexte de mutation économique, énergétique, environnementale, démographique… disons géopolitique, ajoutez quelques politiques dépassés et/ou lâches, laissez macérer pendant 20 ans environ. A l’occasion d’une crise grave, ajouter des gauchistes aguerris, un parti d’extrême-droite en pleine ascension, des politiques soucieux de leur réélection, bien mélanger. S’il vous reste un peu de sentiment de culpabilité occidentale et de passé mal digéré, saupoudrez et passez au four. Au bout de quelques jours de cuisson votre soufflet est prêt. Au bout de quelques semaines votre soufflet est sans doute trop haut. Retirez alors rapidement du four. Votre soufflet s’effondre et retrouve une taille habituelle. Vous pouvez le consommer avec ou sans modération. Lire la suite

laïcité, égalité, mosquée ?

A en croire les propos de certains, ça a l’air tout mélangé dans la tête des gens du PS.
Tout mélangé parce qu’ils nous ressortent à propos de l’islam, les clichés habituels – clichés qui ne correspondent pas ou plus à la réalité – mais aussi des solutions qui, si elles devaient concerner tout autre religion, feraient bondir n’importe quel militant de base. L’islam rend-t-il bête, fait-il peur ou appuie-t-il judicieusement sur le talon de culpabilité de tout bon socialiste qui garde en tête les heures les plus sombres de notre histoire, en l’occurrence la colonisation en Afrique du Nord ?

Ainsi, à la suite de Benoit Hamon qui considère que certains musulmans prient dans la rue Myrha faute de mosquée, Sandrine Mazetier, député PS de Paris, affirme dans une interview au Monde : « Les fidèles ne prient pas dans la rue par plaisir, ils le font car ils n’ont pas de lieu de culte. Il n’y a pas de raison qu’ils soient obligés de prier dans la rue. Des solutions existent, mais elles demandent l’implication des pouvoirs publics [...] « 

Les bras m’en tombent… Lire la suite

mettre de l’huile sur Ground Zero

mosquée ground zeroHier c’était le 11 septembre, nine eleven comme disent les américains. D’habitude c’est l’occasion d’une cérémonie commémorative en hommage aux victimes sur le lieu de l’attentat, « Ground Zero ».
Mais hier c’était différent. Le projet de construction d’un centre islamique et d’une mosquée à proximité ayant déclenché une vive polémique, il y a eu une double manifestation, pour ou contre le projet.
D’un coté ceux qui soutiennent le projet au nom de la tolérance et du soutien à un islam modéré, de l’autre ceux qui s’y opposent au nom de la « sacralité » du lieu et du respect des victimes. Et d’une certaine façon les deux ont raison. Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 843 autres abonnés