Archives du blog

vote Le Pen : verbatim

Après le 1er tour de l’élection présidentielle, beaucoup d’articles et d’analyses se multiplient pour expliquer le vote en faveur de Marine Le Pen. On peut utilement, en effet, croiser les données sociologiques pour se rendre compte que le vote Le Pen est important chez les ouvriers, les artisans-commerçants, les peu diplômés, les fonctionnaires de catégorie C, les 35-44 ans… On peut aussi utiliser l’analyse territoriale pour affiner. Au premier abord, la carte du vote FN à l’échelle des départements est proche de la carte du chômage. Mais cela ne suffit pas car elle la déborde. A des échelles plus fines on peut voir le le vote FN est fort dans le rural désertifié, l’urbain désindustrialisé ou le péri-urbain touché par l’insécurité… et très faible dans les centres villes. On peut croiser des milliards de données pour caractériser les électeurs du FN. Mais on peut aussi les  écouter car le vote est avant tout un message politique. Morceaux choisis : Lire la suite

Hollande : c’est pas gagné

Il ne faudrait pas se réjouir trop vite : virer en tête au 1er tour ne garantit pas que l’on franchisse la ligne finale en premier. Il y a eu des précédents.

Certes, le candidat sortant n’est pas en tête, mais l’écart est faible : 28,6 % pour Hollande et 27,2 % pour Sarkozy cela ne fait que 1,4 point ! Certes 73 % des électeurs ont voté "contre Sarkozy" comme dit Sarkofrance, mais au second tour toutes les cartes sont rebattues. Chaque électeur a le choix entre quatre possibilités : abstention, vote blanc et l’un ou l’autre des candidats. Tout va donc dépendre du report de voix et de l’abstention, de l’abstention de ceux qui ont voté au 1er tour et/ou du vote de ceux qui se sont abstenus au 1er tour. Lire la suite

Sarkozy c’est fini : le bon indicateur

Outre les derniers rats qui quittent le navire dans la précipitation – et qui le font savoir haut et fort au cas où le futur président ne les aurait pas bien entendus – , outre la discrétion des habituels seconds couteaux autrefois prompts à monter au créneau, outre les hauts fonctionnaires qui se recasent, il y a un indicateur imparable en matière d’élection : la bouche de métro.

Depuis quelques temps, tous les matins, à l’entrée de ma bouche de métro, il y a des militants qui distribuent des tracts : militants du Front de Gauche pour annoncer un meeting, militants du PS pour distribuer les 60 engagements de Hollande… mais aucun militant de l’UMP ! Soit ils ont peur d’une réaction négative voir agressive des passants, soit ils n’y croient plus eux-mêmes. Dans les deux cas c’est révélateur…

Et s’il y avait un deuxième tour Hollande-Bayrou ou Hollande-Mélenchon ? Le premier cas serait serré – toute la droite se rabattant avec plaisir ou soulagement sur Bayrou -, le deuxième cas serait savoureux, obligeant le PS à assumer enfin son caractère centre gauche ou social-démocrate…

Belle soirée de dimanche en perspective ou comme dirait Jegoun : ça s’arrose !

de l’utilité des petits candidats

Les petits candidats, quand ils ne sont pas trop folkloriques en nous promettant la planète Mars, sont utiles pour apporter des angles nouveaux et titiller la pensée dominante. Ils sont aussi utiles pour mettre les pieds dans le plat… et parfois dans le PAF…

Ce fut le cas vendredi soir avec Nicolas Dupont-Aignan qui a pris de front la fine (?) équipe du Grand Journal de Canal +, Denisot, Apathie et Massenet… en leur demandant leur salaire !
Gros malaise sur le plateau. Denisot est décontenancé, Massenet fait une tête mi-rigolarde mi-hautaine et Apathie se fâche tout rouge. Et bien sûr, les accusations caricaturales fusent :
"vous vous Mélenchonisez", "vous faites du populisme". Lire la suite

l’écho lointain de la campagne

Avec les primaires socialistes, le débat d’idées était bien lancé, ça fusait de toute part et c’était vivifiant. Puis la campagne présidentielle a commencé tambour battant sur la dette, la fiscalité, les classes moyennes. Certains débats, comme le débat Hollande-Jupé, devenaient même très techniques tant les participants se comportaient comme s’ils étaient dans une réunion interministérielle.

Et puis le temps a passé. Les évènements dramatiques de Toulouse et Montauban ont accaparé les médias. Et la campagne s’est égarée dans des sujets de détail : le permis de conduire ou la date de versement des pensions de retraite. Avec le lancement de la campagne officielle, les débats se font rares. Les clips de campagne su succèdent, les candidats sont interviewés individuellement et seuls les petits candidats ou les seconds couteaux participent à des débats. Lire la suite

MDB : Hidalgo à la rencontre des blogueuses

Jeudi dernier, Hidalgo est venu au MDB à la rencontre des blogueuses et/ou twitteuses. Ce qui ma tout de suite frappé chez cette femme politique c’est sa simplicité. Simplicité qui a permis que les discussions se déroulent tout naturellement, sans gêne ni affectation. Plusieurs sujets ont été abordés :

- Twitter, réseau où elle est présente avec le compte @anne_hidalgo : y alternent les twits de son équipe et ceux qu’elle écrit elle-même, en ayant comme règle de ne pas twiter n’importe quoi et de garder un style de femme publique. [Ça évite en effet de tomber dans la dérive à la Morano...] Pour elle c’est un moyen de faire connaitre l’activité des politiques mais aussi de rendre les citoyens acteurs. Lire la suite

l’art du politique est-il l’art de la guerre ?

Depuis quelques temps, les sondages que tout le monde dénigre mais que tout le monde cite et surtout consulte telle La Pythie, signalent la montée en puissance de Mélenchon dans les intentions de vote au 1er tour : il deviendrait le 4e homme devant Bayrou, voire le 3e devant Marine Le Pen.

Alors, dans l’entourage de Hollande, les "stratèges" se posent des questions. Certains pensent à une "annonce surprise", d’autres veulent garder la cohérence… Une annonce surprise ?! Laquelle ? Déjà que la tranche d’impôt à 75% arrivait comme un cheveu sur la soupe ! Nicolas, lui conseille de garder la même stratégie : garder un style présidentiel et ne pas trop se gauchiser pour ne pas perdre des voix sur sa droite. C’est sûr, les voix de Mélenchon sont acquises au 2nd tour, alors que les voix du centre le sont moins… Sarkozy de son coté surfe sur l’actualité et persiste dans sa technique éculée "un drame, une loi"…  Lire la suite

en mars un MDB très politique

Oyez gentes dames !
Le prochain MDB aura lieu le jeudi 29 mars à partir de 19h au Café Livre, 10 rue Saint-Martin, au même endroit que son bel anniversaire se dérouloit, au pied de la tour Saint-Jacques (métro Châtelet ou Hôtel de ville). Vous trouverez toute indication détaillée dans cette ancienne missive. N’oubliez pas d’apposer votre seing pour signaler votre présence.

Point besoin de vous appareiller outre mesure, même si la dame Anne Hidalgo, viendra deviser avec nous de choses publiques et autres billevesées, entre 19h et 20h30.

Je ne sais si la belle Anne, première adjointe du bourgmestre, prendra jambes à son coup pour gravir la tour et voir venir, mais nul besoin nous n’aurons d’en faire autant pour lui répondre : nous ne voyons rien, que l’élection qui poudroie et la campagne qui verdoie…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 834 autres abonnés