dis moi qui tu lies, je te dirai qui tu es

Le Monde a produit, en partenariat avec Linkfluence, une cartographie de la blogosphère politique en 2012 à partir des liens entrants et sortants. Technique sommaire mais simple, comme le rappelle Toréador. Peut -être un peu trop puisqu’elle positionne Didier Goux parmi les sympathisants de gauche ! Je suis aussi dans les sympathisants de gauche, comme on peut le voir sur l’image ci-dessous. Ce qui ne veut pas dire que j’appartiens à la gauchosphère

Depuis la première cartographie, la blogosphère a bien changé. Avec le développement des « readers », l’intégration des blogs dans les sites web des journaux, l’apparition des « pure-players », le nombre de visiteurs directs a baissé et les blogs ne sont plus qu’un éléments parmi d’autre du paysage web.
En se développant fortement, les réseaux sociaux (Facebook, Google+, Twitter) ont capté les discussions qui avaient lieu en commentaires des billets. Les sites des journaux, les sites officiels, les blogs ne s’y trompent pas : ils proposent tous des boutons de partage sur les réseaux sociaux.

Le plus intéressant c’est Twitter. Grâce à ce qui était au départ une contrainte (140 caractères maximum) qui n’existait pas sur les autres, s’est développé tout un univers sémantique qui permet la discussion et le partage d’infos en temps réel. Une véritable révolution dans la transmission de l’info, d’où le grand nombre de journalistes présents. En fait Twitter c’est le haïku de l’info…

Le « micro-blogging » concurrence de plus en plus le blog. Il y a toujours des classements et des palmarès de blogs, mais pour la première fois un magazine en ligne vient d’établir un classement des twitteuses: le top des twitteuses sur aufeminin.com. A suivre.
Signé @PolluxeBlog

About these ads

Publié le 4 février 2012, dans politique et société, vie du blog, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Pour ceux d’entre nous qui pensions qu’il était impossible de catégoriser sans intelligence, la carte de la blogosphère politique 2012 établie par Linkfluence semble nous prouver le contraire ! ;+)

  2. Didier Goux à gauche… ah ah ah !
    L’année dernière ou celle d’avant, je ne sais plus, ils avaient mis CSP (qui roulait pour le NPA) dans l’extrême-droite
    Ce type de classement , basé sur les liens et les mots clés, n’a un effet sur que les blogueurs qui tiennent à leur blogoréputation et prennent soin de favoriser ou éviter tel ou tel lien ou féquentation qu’ils estimeront préjudiciable.
    Et il n’est juste que pour ceux qui se bardent de logos repérables et roulent tout droit sur leur chemin tracé, en évitant les mots clés qui posent problème, et les chemins de traverse.

  3. @ Denis et Suzanne : bonnes remarques ; on voit là la limite des machines…

  4. Véronique

    Bonjour,
    je ne pense pas que le « miccro-blogging » puisse vraiment concurrencer le blog. Je pense plutôt qu’ils sont complémentaires.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 858 autres abonnés