l’érosion des classes moyennes

Phénomène général au monde occidental, l’érosion des classes moyennes touche aussi la France, voir plus loin un extrait de l’article de Louis Chauvel dans Le Monde, Les classes moyennes, le grand retournement.
Pour ajouter de l’eau à ce moulin un exemple :
le SMIC a été multiplié par 3 entre 1981 et 2005, passant de 440 € à 1350 € brut mensuel (source INSEE) alors qu’ un professeur certifié débutant gagne aujourd’hui à peine plus que le SMIC (1550 € brut mensuel) contre 2 fois le SMIC en 1981 (voir graphique), niveau qu’il n’atteindra qu’en fin de carrière…
Qui parlait d’un « salaire de femme de ménage » ?

Extrait : Tout semble indiquer que ce noyau central, idéalement situé aux environs de 2 000 euros de salaire mensuel, doit faire face à un vrai malaise et connaît, comme par capillarité, la remontée de difficultés qui, jusqu’à présent, ne concernaient que les sans-diplôme, les non-qualifiés, les classes populaires. A la manière d’un sucre dressé au fond d’une tasse, la partie supérieure semble toujours indemne, mais l’érosion continue de la partie immergée la promet à une déliquescence prochaine.
[…] Sans nier l’importance des difficultés des classes populaires et de ceux qui font face à la marginalisation sociale, c’est au tour des catégories centrales de la société d’expérimenter une forme de précarité civilisationnelle. Les « nouvelles classes moyennes salariées » vieillissantes ont le sentiment de laisser la proie pour l’ombre.
Ce phénomène est une des explications des soubresauts politiques depuis près de cinq ans : les comportements politiques d’une classe moyenne sans perspectives sont par nature instables, comme l’avait montré Theodor Geiger en 1932 dans le cas de l’Allemagne. Si le référendum européen du 29 mai 2005 a mis en évidence cette nouvelle angoisse des classes intermédiaires, et plus particulièrement celles du secteur public, qui ont maintenant rejoint dans le non les classes populaires, l’épisode du CPE a fait entendre l’appel au secours de la nouvelle génération. Mais rien ne dit qu’elles seront vraiment écoutées.

About these ads

Publié le 3 mai 2006, dans politique et société, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je vous invite à découvrir mon essai qui traite de ce sujet sur mon blog.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 859 autres abonnés